fbpx
Buzz
Partager sur

Le nombre de signa­le­ments au CSA explose en 2017: Cyril Hanouna bat un record !

Le nombre de signa­le­ments au CSA explose en 2017: Cyril Hanouna bat un record !

Alors que l'année 2017 touche à sa fin, il est temps pour le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel de faire son bilan. Résultat : Cyril Hanouna bat un record !

Cette année, l’émission TPMP (Touche pas à mon poste) a multiplié les dérapages… Et le CSA n’a rien laissé passer. L’émission de Cyril Hanouna a été particulièrement réprimandée. MCE TV vous donne tous les détails !

L’année de tous les records pour le CSA !

L’année 2017 a été riche en polé­miques. Touche pas à mon poste, Salut les Terriens, On n’est pas couché… Nombreux sont les programmes à avoir été punis par le CSA. Cette année, près de 90 000 saisines de la part du public. Un chiffre impres­sion­nant qui a doublé par rapport à l’an­née dernière (envi­ron 38 000 saisines). Et décu­plé depuis en 2015 (presque 9 000 saisines).

Guillaume Blan­chot, direc­teur géné­ral du CSA, a expliqué aux Echos que cette crois­sance était dûe « à la fois à une plus grande sensi­bi­lité des télé­spec­ta­teurs et à une volonté plus impor­tante d’ou­ver­ture du CSA ». « On a voulu déve­lop­per le lien avec le télé­spec­ta­teur« .

Touche pas à mon poste (TPMP) particulièrement visé !

Pour la séquence homo­phobe de Cyril Hanouna dans Radio Baba, le CSA a alors reçu un nombre incroyable de plaintes. On en décompte 39 000 ! Un record absolu pour le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

L’émis­sion de Cyril Hanouna se situe néanmoins bien loin devant On n’est pas couché. L’émission de France 2 avait été critiquée pour son échange houleux entre Chris­tine Angot et Sandrine Rous­seau. L’alter­ca­tion a suscité envi­ron 2 000 saisines auprès du CSA. Enfin, le débat à 5 candi­dats en marge de l’élec­tion prési­den­tielle sur TF1 a récolté 1 500 réac­tions de la part des télé­spec­ta­teurs.

Outre ces 90 000 saisines, d’autres plaintes ont été enre­gis­trées concer­nant les coups de gueules et humeurs des télé­spec­ta­teurs. En 2017, le CSA a alors prononcé 35 mises en demeures et 7 sanc­tions, dont 6 concernent la déon­to­lo­gie (3 pour C8, 1 pour France 2, 1 pour NRJ et 1 pour Radio Cour­toi­sie). La dernière sanc­tion en date concerne enfin Chérie 25. Elle porte alors sur les quotas de diffu­sion.