fbpx
Buzz
Partager sur

Salut les Terriens: Bernard de la Villardière confirme ses propos lors de TPMP concernant le voile !

Salut les Terriens: Bernard de la Villardière confirme ses propos lors de TPMP concernant le voile !

Bernard de la Villardière était l’invité du plateau de Salut les Terriens. Ce dernier est revenu sur les propos qu’il a tenu dans TPMP concernant le port du voile.

Ce dimanche 4 Mars, Bernard de la Villardière était présent sur le plateau de Salut les Terriens. Et ce dernier a dû, une nouvelle fois, affronter les chroniqueurs mais aussi le présentateur Thierry Ardison. Une histoire qui semble se répéter car lors de son passage dans TPMP, l’homme a eu des débats houleux avec les animateurs de TPMP. Ce week-end, il est revenu sur ses propos concernant le port du voile.

Bernard de la Villardière revient sur ses propos dans TPMP

Le lundi 26 Février dernier, Bernard de la Villadrière était invité sur le plateau de TPMP. Et un énorme clash avait eu lieu entre ce dernier et les chroniqueurs. Avec Rokhaya Diallo, ils ont eu aussi un débat houleux concernant le port du voile. Et ce dimanche dans Salut les Terriens, Thierry Ardison est revenu sur les propos de l’homme. Il a demandé : « Est-ce qu’en France en 2018, on a le droit ou on n’a pas le droit de dire cela ? »

Bernard de la Villardière a répondu : « Evidemment oui. Puisque je l’ai dit. Je ne suis pas en train de dire qu’il faudrait interdire le voile. Je dis juste que moi je suis plutôt du côté des femmes qui en Iran, en Algérie, en Tunisie se sont battues. Et se battent encore pour éviter d’avoir l’obligation de porter le voile. »

Pour Bernard de la Villardière TPMP n’est pas la France

Bernard de la Villardière a aussi expliqué que les chroniqueurs et Cyril Hanouna de TPMP ne représentaient pas la France. Il a expliqué : « Il faut voir la réaction des réseaux sociaux. Ils m’ont pour la plupart d’ailleurs donné raison sur cette affaire. »

Il a aussi ajouté : « Ce n’est pas un voile quelconque. Ce n’est pas juste un foulard ou un fichu. Ça s’appelle un hijab. Ça cache à la fois le cou, les oreilles et les cheveux. Et moi je crois que c’est le premier pas vers l’emprisonnement. » Avant d’ajouter que le port du voile « n’est pas conforme à son idéal de la parité homme-femme et les valeurs de la République Française. »