Buzz
Partager sur

Quotidien: Bilal Hassani parle des insultes sur les réseaux sociaux !

Quotidien: Bilal Hassani parle des insultes sur les réseaux sociaux !
Partage
Partager sur Facebook

Bilal Hassani va représenter la France au concours de l'Eurovision, avec son single "Roi". Il revient dans Quotidien sur les insultes qu'il reçoit !

Bilal Hassani, youtubeur, était invité sur le plateau de Quotidien avant de participer à la première demi-finale de Destination Eurovision samedi 12 janvier prochain. Cela se déroulera sur France 2 et Bilal chantera son nouveau single « Roi ». A l’occasion de cette interview dans Quotidien, le jeune homme a parlé des insultes qu’il reçoit quotidiennement sur les réseaux sociaux. MCE vous en dit plus.

Bilal Hassani en route vers l’Eurovision

En effet le jeune youtubeur va participer à un grand concours, celui de l’Eurovision, samedi prochain sur France 2. Il s’est fait connaître avec sa reprise de « DjaDja » d’Aya Nakamura. Il tient également une chaine Youtube où il partage ses passions. Mais il va donc réaliser un de ses rêves et participer à la première demi-finale de Destination Eurovision. En tout il y aura neuf chanteurs qui veulent représenter la France lors du concours final. Elle aura lieu à Tel Aviv au mois de mai prochain. Pour le moment il faut que Bilal Hassani passe la première étape pour se qualifier. IL va tenter de faire partie des quatre artistes qualifiés pour la finale. Lors de son passage dans Quotidien, le jeune homme en a profité pour se confier sur les nombreuses insultes à son égard.

Bilal Hassani insulté quotidiennement

En effet le jeune homme reçoit énormément de haine notamment à cause de son apparence. Perruque et maquillage chez un homme ne plaisent pas à tout le monde. Il a ainsi expliqué à Yann Barthès qu’il subissait du cyberharcèlement. « Je suis un petit peu différent. (…) Ça n’a pas toujours été facile pour moi de m’adapter parce qu’on m’a toujours dit que je n’étais pas pareil parce que je suis un mec, que je porte des perruques, que j’aime bien le maquillage et ça tout le monde n’y est pas habitué », a révélé le jeune homme. Il a ajouté que les réseaux sociaux étaient « la porte ouverte à la haine ».

Pour Bilal Hassani la haine reste omniprésente sur les réseaux sociaux. « Il y a beaucoup beaucoup de haine, même sur le tweet de Quotidien qui a été posté avant que j’arrive… C’est tout le temps », a regretté l’interprète de Roi.