fbpx
Buzz
Partager sur

Pékin Express: Les candidats localisables grâce à des trackers !

Pékin Express Les candidats localisables grâce à des trackers grande

L'émission Pékin Express est de retour et on apprend que tous les candidats sont désormais équipés de trackers pour pouvoir être localisables en temps réel.

L’émission Pékin Express est de retour et on apprend que tous les candidats sont désormais équipés de trackers pour pouvoir être localisables en temps réel.

Les candidats de Pékin Express géolocalisés !

Pékin Express : la course infernale fait son grand retour. Et ça se passe en Malaisie pour l’instant. Les candidats doivent ainsi rejoindre Tokyo au Japon. Des mesures de sécurité drastiques sont en place pour cette édition.En effet, les aventuriers sont localisés en temps réel par la production !

Et c’est une première ! Lors des précédentes saisons, seulement le caméraman qui suivait chaque équipe de candidats pouvait contacter la production avec un téléphone satellite. Désormais, tous les participants ont des trackers avec eux !

Grâce à ce tracker, chaque équipe suivie en temps réel par le producteur. Et aussi par le responsable de la sécurité. Ainsi, il permet aussi de au responsable de la sécurité de repérer les lieux où les candidats vont passer la nuit. Pour vérifier que le lieu est sans danger. La géolocalisation permet aussi de prévoir les arrivées. Pour éviter que Stéphane Rotenberg attende 6 heures les premiers aventuriers. Comme pour la première édition !

Pekin Express : le plus gros souci technique

En plusieurs années de tournage, Stéphane Rotenberg se souvient d’un gros souci technique sur le tournage de Pekin Express. Il se souvient que l’épreuve des pirogues avait été la plus désastreuse. Que ce soit au niveau des candidats, ou du matériel perdu :

« L’épreuve des piroques, pour être honnête, on ne savait pas du tout si ça allait marcher, et on ne pensait pas que les binômes seraient aussi mauvais ! Les candidats qui tombent à l’eau, c’est des micros qui partent à la poubelle, il faut tout changer. Ça arrive aux candidats, mais c’est aussi arrivé à un canoë de cameraman. Il a fallu prendre ma caméra pour remplacer la leur, qui était tombée à l’eau. C’est pour ça que dans le premier épisode, on voit très peu d’arrivées sur l’épreuve des canoës. Les gens en charge de la logistique technique nous maudissaient, parce que nos cameramen ne veulent pas travailler en caméra étanche. Ils nous avaient promis qu’ils ne tomberaient pas, mais finalement ça s’est fait ».