fbpx
Buzz
Partager sur

ONPC: Yann Moix règle ses comptes avec les chroniqueurs de TPMP !

ONPC: Yann Moix règle ses comptes avec les chroniqueurs de TPMP !
Partager
Partager sur Facebook

Critiqué les chroniqueurs de « Touche pas à mon poste » après sa première dans « ONPC », Yann Moix a décide de régler ses comptes

Yann Moix a fait son arrivée dans ONPC. Tandis que Laurent Ruquier a jugé la première prestation du chroniqueur dans On n’est pas couché plutôt réussie, ce n’est pas le cas des chroniqueurs de Touche pas à mon poste. En effet, ils avaient violemment taclé l’écrivain sur le plateau de l’émission de Cyril Hanouna. Vexé par ces critiques, Yann Moix a décidé de réagir lors d’une interview accordée à nos confrères de 20 minutes.

Yann Moix répond aux chroniqueurs de TPMP

Interrogé par 20 minutes, Yann Moix a réglé ses comptes avec les chroniqueurs de TPMP : « La complexité fait aussi partie de la vie. Je ne suis pas là pour plaire à Cyril Hanouna et son aréopage de pétomanes appointés. Je ne vais pas baisser de quinze crans pour un public qui n’existe pas. (…) C’est comme ça que je parle dans la vie » a expliqué.

Alors qu’il s’en était déjà pris à Gilles Verdez il y a quelques jours sur RTL, au micro de Marc-Olivier Fogiel, Yann Moix a récidivé avec de nouvelles critiques. Mais cette fois-ci, il s’est également justifié : « On a l’impression que mes phrases sont un peu longues, mais j’essaie de montrer toutes les facettes en moins de temps possible. Et dans la deuxième émission, j’ai parlé de manière beaucoup plus simple de choses complexes » confié le réalisateur de Podium.

Le chroniqueur de ONPC est sensible aux critiques

Et si le chroniqueur de ONPC est un habitué des critiques violentes à son sujet, il préfère toutefois éviter de taper son nom sur Internet : « Je ne tape jamais mon nom sur Internet sinon je me tire une balle dans la tête. C’est ultra-violent, c’est de la haine. Mais c’est bizarre. Dans la réalité, les gens sont adorables et dans la virtualité, ils sont infects » a-t-il révélé.

Crédit Photo : larepubliquedeslivres.com