fbpx
Buzz
Partager sur

ONPC: Nadine Morano revient sur son dérapage « on parle bien d’Afrique noire et cela ne choque personne » !

ONPC: Nadine Morano revient sur son dérapage « on parle bien d’Afrique noire et cela ne choque personne » !
Partager
Partager sur Facebook

Nadine Morano de s'expliquer suite à ces propos dans l'émission « ONPC » dans une longue tribune publiée sur Facebook

Ce samedi, Nadine Morano était invitée dans l’émission On n’est pas couché. Et la député a provoqué une vive polémique suite à ses propos sur « la race blanche ». En effet, elle affirmé que la France était un pays de race blanche. Des propos qui ont choqué les internautes et certains chroniqueurs comme Hapsatou Sy. Tandis que la député a été défendue par Gilbert Collard, elle s’est expliquée en publiant un longue tribune sur Facebook.

Elle évoque « un pays de race blanche dans ONPC »

Danse l’émission ONPC, Nadine Morano, n’avait pas hésité à déclarer : « Nous sommes un pays Judéo-Chrétien de race blanche. La France un pays de race blanche, c’est sa grandeur d’accueillir des personnes qui viennent d’Afrique et d’autres continents. » Laurent Ruquier et ses chroniqueurs s’étaient d’ailleurs indignés lorsqu’elle a utilisé ce mot. Mais elle avait poursuivi : « Je n’ai pas envie que la France devienne musulmane, car dans ce cas, ce ne serait plus la France. »

Nadine Morano publie une tribune sur Facebook

Afin de s’expliquer sur le sujet, Nadine Morano a publié une tribune sur Facebook. Dans son long texte intitulé « Gaulliste je suis, gaulliste, je resterai » Nadine Morano ne semble pas vraiment être à court d’arguments. Après s’être attaquée à la classe politique, elle a utilisé l’Afrique Noire comme principal argument pour appuyer ses propos : « Dans quel pays vit-on quand on ne peut plus dire que la France est un pays aux racines judéo-chrétiennes et que sa population est en majorité de couleur blanche (…) Quand je vais en Côte d’Ivoire on parle bien d’Afrique noire et cela ne choque personne. »

Toutefois, elle assume ses propos et a également déclaré : « Je ne savais pas que le mot race était interdit d’usage dans la langue Française. Je n’accepte pas ce procès en sorcellerie, jamais je n’ai parlé d’une supériorité de race. »

Crédit photo : youtube.com