Buzz
Partager sur

ONPC: Marina Kaye remet Yann Moix à sa place ! (vidéo)

ONPC: Marina Kaye remet Yann Moix à sa place !  (vidéo)
Partage
Partager sur Facebook

Marina Kaye c'est la révélation musicale de l'année, du haut de ses 17 ans la jeune femme enchaîne les succès et n'a pas sa langue dans sa poche !

Samedi dernier Marina Kaye était l’invitée exclusive de l’émission On n’est pas couché animée par Laurent Ruquier, Léa Salamé et Yann Moix. La jeune femme, d’à peine 17 ans et d’origine marseillaise avait gagné il y a quatre ans l’émission La France a un incroyable talent. Elle y avait interprété les titres Rolling in the Deep et Set Fire to the Rain d’Adele, puis Firework de Katy Perry avec une incroyable maîtrise alors qu’elle n’avait que 13 ans. Elle est revenue cette année sur le devant de la scène avec un album conçu à la suite d’une belle rencontre avec Jan Erik Frogg, son producteur. En 2014 elle signe un contrat avec Capitol Records et sort trois mois plus tard le titre couronné de succès, Homeless.

En 2015 l’album Fearless sort et la jeune femme connaît un grand engouement médiatique, mais sait garder les pieds sur terre. Très mystérieuse et très mature, elle surprend son auditoire, et cette théorie se confirme sur le plateau d’On n’est pas couché.

Marina Kaye, une personnalité atypique

Samedi soir elle était donc l’invité de Laurent Ruquier pour ce nouveau numéro d’On n’est pas couché. Venue défendre son album, elle a été confronté aux interviews musclées des deux chroniqueurs de l’émission, Léa Salamé et Yann Moix. L’entretien commence en douceur. La jeune femme parle de son large public, mais aussi de son parcours et de la difficulté de l’après La France a un incroyable talent, le fait de retourner à l’école avec d’autres jeunes d’environ 13 ans. La jeune femme poursuit en expliquant qu’elle n’est pas à la recherche du buzz, que sa vie privée n’est pas plus intéressante que celle de quelqu’un d’autres. Elle revient brièvement sur les épreuves qu’elle a surmontées et qui l’ont fait grandir peut être plus vite que les autres enfants de son âge. Toujours très humble, Marina Kaye fait face aux questions et surtout aux critiques des deux chroniqueurs.

Marina Kaye répond à l’interview musclée

Qualifiée de « machine » par Léa Salamé, la jeune femme rétorque que personne ne lui dit quoi dire ou quoi faire. Yann Moix à son tour, ne peut s’empêcher d’en faire trop « Il y a eu Dave, Michel Delpech et Michel Sardou dans ce fauteuil et on a l’impression que c’est les Sex Pistols à côté de vous, vous les faites passer pour des punks, depuis qu’on reçoit des artistes, des chanteurs et des chanteuses ici, j’ai l’impression que les vrais artistes c’est nous. C’est pas que je m’ennuie, c’est pas que je m’ennuie pas non plus, il ne se passe rien. Alors, le problème que j’ai avec vous, c’est que j’ai l’impression que c’est Adèle. Il y a une impossibilité de dire du mal de vous puisque techniquement cliniquement, vous avez 17 ans, biologiquement, vous avez 17 ans, mais intellectuellement vous avez l’air d’en avoir 44. Mais moi artistiquement j’en ai 12, et quand j’avais 12 ans j’aurais détesté votre album, alors imaginez que j’ai 12 ans, je suis plus jeune que vous, j’aime pas votre album, mais comme j’ai 47 ans je peux vous dire que j’adore votre album ! Voilà, terminé, il est tard ». Des propos qui ne sont pas sans rappeler ceux tenus à Nekfeu il y a quelques semaines, le chroniqueur balançant nombres de critiques sans jamais argumenter ou donner d’exemples. Mais Marina Kaye, forte de son caractère et de sa maturité ne se laisse pas abattre et en guise de réponse lâche un singlant « Honnêtement je comprends complètement, moi j’ai adoré travailler sur cet album et j’en suis incroyablement fière, je l’adore, et je comprends complètement votre opinion si vous ne l’aimez pas, après c’est vrai que si vous aviez une explication avec ce serait un petit peu mieux, mais chacun son avis, je respecte » déclare t-elle sous un tonnerre d’applaudissements et conclu par « En fait je respecte si il y a une raison. »