fbpx
Buzz
Partager sur

ONPC: Laurent Ruquier forcé de recevoir un représentant du FN par le CSA !

ONPC: Laurent Ruquier forcé de recevoir un représentant du FN par le CSA  !

Le présentateur d'ONPC a fait savoir à son invité qu'il n'était pas ravi de le voir sur son plateau !

Laurent Ruquier a été forcé par le CSA de recevoir Florian Philippot, un membre du FN, dans ONPC. Le présentateur n’a pas apprécié.

Un membre du FN dans ONPC

Pour la première fois depuis quatre ans, Laurent Ruquier a reçu un membre du Front National sur le plateau d’ONPC. Cette invitation a été imposée par le CSA, dans le cadre de l’équilibre politique des temps de paroles. C’est donc Florian Philippot, vice président du FN, qui s’est rendu sur le plateau de France 2 et qui a eu l’honneur de succéder à Marine Le Pen. Tout n’a pas toujours été rose entre Laurent Ruquier et le parti politique. D’ailleurs, l’animateur d’ONPC n’a jamais caché sa non sympathie pour les représentants du Front National. Rires jaunes et petites piques étaient donc au rendez-vous. Après avoir évoqué le « passif » entre le présentateur et le FN, Florian Philippot a balancé à l’animateur: « On n’a jamais très bien compris pourquoi il y avait cette espèce de fatwa contre nous ».

Echanges tendus entre Laurent Ruquier et Florian Philippot

Le représentant du Front National s’est rapidement fait couper par Laurent Ruquier qui lui a rétorqué: « il n’y a pas de fatwa ! On vous voit beaucoup sur toutes les chaînes … » » avant d’ajouter « Après chacun dans une émission a le droit d’inviter qui il a envie et on respecte ensuite quand le CSA nous impose et nous demande de recevoir quelqu’un. Moi, on me dit de recevoir, je reçois. C’est ce qu’il se passe ce soir ! ». Florian Philippot se faisait attaquer de tous les côtés, mais il s’est quand même défendu, en renvoyant les piques vers ses détracteurs. En effet, lorsque Léa Salamé a déclaré vouloir aborder beaucoup de sujets avec son invité, ce dernier a répondu avec humour: « J’imagine bien puisque la prochaine fois, on reviendra dans quatre ans. Donc il faudrait qu’on épuise un maximum de sujets maintenant. ».

Retrouvez la séquence dans la vidéo ci-dessous: