MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Buzz
Partager sur

Morandini: un vice de procédure pourrait annuler son procès

Morandini: un vice de procédure pourrait annuler son procès
Partage
Partager sur Facebook

Les avocats de Jean-Marc Morandini viennent de déposer une requête pour vice de procédure qui pourrait faire annuler son procès pour corruption de mineurs.

Et si Jean-Marc Morandini se sortait sans aucune conséquence des accusations de corruption de mineurs qui lui collent à la peau ? C’est ce que suggère une requête déposée par ses avocats pour vice de procédure. Cela pourrait faire annuler les accusations à son encontre.

Jean-Marc Morandini pourrait être relaxé pour vice de procédure

Les avocats de Jean-Marc Morandini viennent de déposer une requête auprès de la justice. La raison ? De nombreux vices de procédures dans l’enquête menée contre l’ancien animateur d’Europe 1. En effet, il y a quelque mois, celui qui animait Le Grand Direct des Médias a été mis en examen pour corruption de mineurs.

Plusieurs jeunes hommes, mineurs au moments des faits, affirmaient que Jean-Marc Morandini avait abusé d’eux. Certains avaient été contraints de se masturber devant l’animateur lors de castings pour ses différentes productions cinématographiques. DEs photos et des vidéos avaient alors été enregistrées.

Plusieurs erreurs lors de la perquisition de son domicile

Pour s’en servir de preuves, les policiers avaient alors perquisitionné le domicile de Jean-Marc Morandini, rue de la Pompe à Paris. Seulement voilà, selon les avocats de l’animateur, leur client n’en a pas été informé. Ce qui est normalement obligatoire. L’animateur était à ce moment-là en garde à vue pour être entendu sur ces accusations.

Lors de la garde à vue, d’après 20 Minutes, six portables, trois disques durs, onze clés USB et des CD ont été saisis.

Les avocats estiment par ailleurs que le motif de cette perquisition n’était pas inscrite sur l’ordonnance. Une précision cependant inscrite dans le Code pénal. Pour toutes ces erreurs, Jean-Marc Morandini pourrait donc s’en sortir sans une égratignure.

L’animateur responsable d’une grève chez iTélé

En effet, toutes les preuves et les accusations qui en auraient découlées seraient ainsi annulées.

En octobre dernier, ces accusations contre Jean-Marc Morandini avaient enclenché une grève de 31 jours à iTélé. La chaîne venait en effet de l’embaucher pour une nouvelle émission médias contre l’avis des journalistes. Depuis la fin de la grève, l’animateur n’a pas encore repris l’antenne.