fbpx
Buzz
Partager sur

Le Mad Mag: Aymeric nostalgique d’Aurélie Van Daelen, « elle me manque » !

Le Mad Mag: Aymeric nostalgique d’Aurélie Van Daelen, « elle me manque » !

Dans une interview pour Purepeople, Aymeric du Mad Mag s’est confié sur Aurélie Van Daelen a indiqué qu’elle lui manquait depuis son départ

Il y a quelques semaines, Jeremstar annonçait le départ définitif d’Aurélie Van Daelen du Mad Mag. Quelques jours plus tard, la Belge a confirmé l’information sur les réseaux sociaux. En tout cas, ses relations avec ses collègues semblaient être au beau fixe. Preuve en est avec Aymeric. Le jeune homme a accordé une interview à Purepeople où il a indiqué que la Belge lui manquait.

Le Mad Mag : Aurélie manque à Aymeric

Aymeric est loin d’être satisfait du départ d’Aurélie Van Daelen du Mad Mag. En effet, le chroniqueur du programme a avoué que la Belge lui manquait et qu’il s’était toujours très bien entendu avec elle : « Aurélie est une fille que moi j’adore, je la trouve très très bien, on a beaucoup rigolé sur le Mad Mag.Tous les deux, on a un jeu de rôles qui me plaît, qui est marrant, on se taquine, on se chamaille et ça finit toujours par le sourire ! »

Avant d’avouer qu’elle lui manquait : « C’est une personne qui aujourd’hui me manque. Je crois qu’elle est un petit peu malade. Elle a aussi souhaité prendre un petit peu de recul pour l’instant. A priori, elle pourrait réintégrer l’émission et, en tout cas, je ne nourris aucune animosité envers elle. Elle fait partie de la famille Mad Mag ! »

Le Mad Mag : Aymeric, travailleur acharné

Dans la suite de l’entretien, Aymeric a été questionné sur ses heures de travail. Le chroniqueur du Mad Mag est réputé pour être un travailleur acharné. Et il l’a une nouvelle fois confirmé en interview : « Je n’ai pas peur de travailler, moi des journées de 15 heures ne me font pas peur et j’ai vraiment envie de bosser. J’aimerais déjà pouvoir passer en FM. Bosser sur une matinale, ça ne me fait pas peur, le soir, ça ne me fait pas peur, je m’adapterai. J’ai envie d’apprendre, j’ai envie d’aller au bout de mes rêves. »

Avant de conclure en parlant de ses projets télé : « Aujourd’hui, je suis à NRJ12, je suis très heureux sur cette chaîne. J’ai remis mon avenir et aussi mes idées futures au patron de la chaîne qui, j’en suis sûr, saura me faire évoluer de manière intéressante. Il faut être lucide sur son parcours et avancer step by step. »