fbpx
Buzz
Partager sur

Les Reines du shopping: découvrez la somme reçue par les boutiques sélectionnées !

Les Reines du shopping: découvrez la somme reçue par les boutiques sélectionnées !
Partager
Partager sur Facebook

On connait enfin le montant reçu par les boutiques sélectionnées pour les candidates dans l’émission Les Reines du shopping !

Animée par Cristina Cordula, les Reines du shopping est une émission très prisée des femmes. Cinq ans après, le programme séduit toujours de nombreuses téléspectatrices qui s’inspirent des conseils donnés par Cristina mais aussi par les tenues choisies par certaines candidates. Et pour avoir une tenue réussie il faut une bonne boutique. Télé 2 Semaines s’est interrogé sur le prix perçu par ces magasins dans Télé en questions.

Les boutiques sélectionnées dans Les Reines du shopping ne reçoivent rien

Les boutiques sont toutes choisies en fonction des articles qu’elles proposent mais aussi en fonction du thème de la semaine et des mensurations des candidates. Ces dernières n’ont donc pas accès aux mêmes boutiques. Mais M6 n’a pas privatisé ces boutiques pour les candidates qui peuvent se retrouver avec d’autres clients.

Les propriétaires des boutiques ne touchent absolument rien et ne paient pas non plus M6 pour avoir le droit à une apparition. Leur passage sur la chaîne leur permet simplement d’avoir une très bonne visibilité par les téléspectatrices. Ce qui est déjà une très bonne chose !

« Les candidates peuvent garder leur tenue et l’argent de leur enveloppe »

Dans une interview accordée au magazine Public il y a quelques années, Cristina Cordula a confié sur les candidates : « Pour des questions d’assurance, les candidates ont un contrat de travail. Et un défraiement d’une centaine d’euros, comme dans la plupart des émissions de télé-réalité. Par ailleurs, elles peuvent garder leur tenue, pour une valeur de 300 à 500 euros. Et l’argent qui reste de leur enveloppe. »

Avant d’ajouter aussi : « Parfois, certaines candidates sont tellement pressées qu’elles prennent des risques. Ou font des choses totalement farfelues. Par exemple courir pieds nus dans la rue pour gagner du temps… D’autres, sous la pression, font passer un mauvais quart d’heure aux vendeurs, aux coiffeurs ou aux maquilleurs. Mais une fois le stress retombé, elles s’excusent pour le comportement ».