fbpx
Buzz
Partager sur

Le Petit Journal: le Daily Mail défend l’achat de la vidéo de surveillance du Casa Nostra !

Le Petit Journal: le Daily Mail défend l’achat de la vidéo de surveillance du Casa Nostra !
Partager sur Facebook

Après avoir été pointé du doigt pour avoir acheté la vidéo du Casa Nostra par un témoin invité dans « Le Petit Journal », le Daily Mail s'est défendu ce mardi

Après avoir été pointé du doigt par un journaliste invité dans le Petit Journal, le Daily Mail s’est défendu ce mardi. Le tabloïd britannique a notamment défendu « l’acquisition » et la diffusion sur son site internet d’une vidéo montrant une fusillade lors des attentats de Paris, celle de la pizzeria Casa nostra, dans le 11e arrondissement.

Un journaliste fait des révélations dans le Petit Journal

L’histoire a débuté sur le plateau du Petit Journal. Selon le journaliste Djaffer Ait Aoudia reçu dans l’émission de Yann Barthès, le Daily Mail aurait payé 50 000 € au gérant du restaurant pour avoir cette fameuse vidéo de suirveillance « Ils ont démarré à 12 000 et la négociation a été tellement énorme, ils avaient vraiment envie d’avoir ces images… Ils sont passés à 20 000, ensuite à 28 000 et, au bout, on s’est arrêté à 50 000 €, cash, » a confié le journaliste dans l’édition de lundi du Petit journal de Canal+ qui avait déjà dénoncé les vidéos amateurs vendus au marché noir.

Toutefois, si on en croit le journaliste invité dans le Petit Journal, l’achat de photos ou vidéos pour de fortes sommes d’argent, en particulier lorsqu’elles ont un caractère sensationnel, est une pratique courante au sein des médias britanniques.

Le Daily Mail se défend de l’achat de cette vidéo

Ce mardi, le Daily Mail s’est défendu via un communiqué de presse « Il n’y a rien dans l’acquisition par le Daily Mail de cette vidéo qui puisse faire l’objet d’une controverse » a déclaré un porte-parole du journal dans un courrier électronique adressé à l’AFP. « Elle a été obtenue sur fond de forte compétition entre les médias français et internationaux et fournit une perspective essentielle sur les attentats » a-t-il précisé. Toutefois, le communiqué ne dit pas dans quelles conditions le journal a mis la main sur les images.

De son coté, le patron de la Casa nostra dément avoir vendu les images de la tuerie et assure que c’est un proche qui a cédé les images. Affaire à suivre..

Crédit Photo : 20minutes.fr