Buzz
Partager sur

Koh Lanta: le père de Candide Renard sort de son silence « le match ne fait que commencer » !

Koh Lanta: le père de Candide Renard sort de son silence « le match ne fait que commencer » !
Partage
Partager sur Facebook

Le père de Candide Renard, Hervé Renard a partagé un message sur son compte Instagram à propos de la présumée agression subie par sa fille dans Koh Lanta !

Après avoir entendu l’avocat de Candide Renard, c’est à l’entraineur Hervé Renard, le père de la présumée victime, de s’exprimer sur l’affaire d’agression sexuelle dans Koh Lanta. Alors que la police a entendu le présumé coupable Eddy Guyot, relâché quelques heures après sa garde à vue, le père de la jeune femme fait confiance à la justice d’après ses propos publiés sur son compte Instagram !

Hervé Renard sort du silence

Sur son compte Instagram, Hervé Renard a publié un message ce mardi 15 Mai concernant Koh Lanta. Il a écrit : « Beaucoup de personnes ont dit des choses, concernant la déposition de ma fille Candide. Nous avons choisi de faire confiance à la justice dans cette affaire. Chaque partie a le droit de choisir sa stratégie. Le plus important pour nous, ne sera pas le show médiatique, dont nous n’avons pas besoin pour nous défendre. Mais une cohérence pour respecter la justice ».

Il a aussi ajouté : « Nous attendrons le verdict de cette affaire avec patience et calme. Les grandes déclarations ne servent qu’à se rassurer soi-même et à attirer l’attention. Justice et honneur de ma fille vont se rétablir face aux calomnies et divers mensonges à son égard. Le match ne fait que commencer ».

Une publication partagée par Hervé Renard (@herve.renard.hr) le

L’avocat de Candide Renard s’exprime sur l’affaire de Koh Lanta

Léon del Forno, l’avocat de Candide Renard a aussi pris la parole sur cette affaire. Il a déclaré : « Qu’il soit fait état de prétendus témoins confirmant ou infirmant sa version des faits, relève d’une pure stratégie de fake news ».

Avant d’ajouter aussi : « De telles méthodes visant à déstabiliser une plaignante dénonçant des faits aussi graves à un stade aussi préliminaire d’une enquête sont proprement inadmissible et ne seront pas tolérées ». Il a aussi révélé attendre les suites de cette enquête « avec sérénité et détermination ».