Buzz
Partager sur

Instagram lutte contre le suicide et bannit les photos d’automutilation

Instagram lutte contre le suicide et bannit les photos d'automutilation
Partage
Partager sur Facebook

Instagram a décidé de retirer et d'empêcher la publication de photos d'automutilation. Le réseau décide de lutter contre le suicide.

Instagram, le réseau où tout le monde partage sa vie en photo, a décidé de limiter les posts de photos. Le réseau a décidé d’interdire les posts d’automutilation. Le patron du réseau, Adam Mosseri a déclaré cela; jeudi 7 février dernier.

Instagram lutte contre le suicide

Après le suicide de Molly Russel en 2017, le réseau social prend des mesures. L’adolescente britannique de 14 ans avait vu des photos liées à la dépression, l’automutilation et le suicide. Et ça peu de temps avant qu’elle s’ôte la vie en 2017. Le père de la jeune fille a déclaré à la BBC, le 4 février dernier qu’Instagram « avait aidé à tuer sa fille »

Pour lutter contre le suicide; Instagram mais aussi Facebook ont donc décidé d’agir. Pour cela ils vont bannir des photos.

Les photos d’automutilation bannies

Instagram a mis en place de nouvelles fonctions pour lutter contre le harcèlement. Le réseau s’attèle donc désormais à la lutte contre le suicide. Le patron, Adam Mosseri, a donc révélé qu’Instagram et Facebook vont bannir les posts liées au suicide. Dans son texte publié jeudi 7 février il explique:

« Nous avons relevé que; concernant les questions d’automutilation et de suicide, nous ne sommes pas au point et que nous devrions donc en faire d’avantage afin d’assurer la sécurité des utilisateurs d’Instagram »

Les photos; et toutes les images; ayant rapport au suicide seront donc bannies. Ainsi les réseaux; vont bannir « les images violemment explicites d’automutilation; comme les coupures » .

D’autres images; plus équivoques; comme les cicatrices pourront donc elles rester sur le feed. Les photos de cicatrices resteront sur le feed. Mais; elles seront aussi absentes des suggestions.

« Nous ne supprimons pas totalement ce type de contenu; car nous ne voulons pas stigmatiser ou isoler les personnes susceptibles d’être en détresse et de publier du contenu lié à l’automutilation en guise d’appel à l’aide » précise le patron du réseau social.

Instagram fait donc bonne figure. Poser des règles pour limiter les posts de photos semble être pas mal. Mais cela ne stoppera pas une personne de se tuer; ou de se faire du mal. Cela; reste toutefois une bonne initiative..