fbpx
Buzz
Partager sur

Le Grand Journal: Maïtena Biraben balance « je n’ai jamais voulu présenter l’émission » !

Le Grand Journal: Maïtena Biraben balance « je n’ai jamais voulu présenter l’émission » !

Invitée sur France Inter, Maïtena Biraben a évoqué « Le Grand Journal » et a répondu à ses nombreux détracteurs

Depuis la rentrée, Le Grand Journal et son animatrice Maïtena Biraben sont la cible des critiques. En effet, le programme enregistre de très mauvaises audiences et a même été devancé par le debrief de Secret Story.Invitée ce jeudi matin de L’Instant M présenté par Sonia Devillers sur France Inter, l’animatrice a tenu à s’expliquer et répondre à ses détracteurs.

Maïtena Biraben parle du Grand Journal sur France Inter

Pour débuter l’interview, l’animatrice est d’abord revenue sur son arrivée au talk-show de Canal+ : « Je n’ai pas intrigué pour avoir cette émission. J’ai fait une compét’ à la loyale […] pour récupérer la case pas l’émission » a-t-elle confié.

Avant d’ajouter : « Je n’ai jamais voulu présenter Le Grand Journal, je n’aimais pas le format. Ce que je voulais c’est qu’on puisse proposer une émission qui me ressemble mais je ne voulais vraiment pas faire une émission dans le format qui était celui du Grand Journal l’année dernière.»

Maïtena Biraben garde le sourire

Si ses débuts dans Le Grand Journal sont plutôt chaotiques, la journaliste garde le sourire comme elle l’a confié pour France Inter : « Ça tape dur, je m’y attendais. On savait que ça serait difficile et extrêmement compliqué. Mais on y va et on essaye de garder le sourire. On a envie de la défendre cette émission parce qu’on y croit et parce que ce qu’on fait n’est pas indigne. Après, c’est la cible. C’est normal. C’est le navire amiral. C’est là-dessus que se portent les regards et les critiques. C’est normal. C’est le jeu » a-t-elle révélé.

Avant de poursuivre: « Ce déferlement de critiques devient exotique. Je fais de l’artisanat, je fais de la télévision. C’est une chance de faire cette émission. On la fait avec mon équipe. On va aller le plus loin possible. On n’est pas satisfait des audiences, elles devraient être bien plus hautes, elles vont le devenir. Tout va bien les gars, TOUT VA BIEN. »

Crédit Photo : non-stop-zapping.com