fbpx
Buzz
Partager sur

France Info: Omar Sy dénonce le manque de diversité dans le cinéma français !

France Info: Omar Sy dénonce le manque de diversité dans le cinéma français !

En tournée promotionnelle pour Chocolat de Roschdy Zem, l'acteur Omar Sy était de passage à France Info, où il a donné son avis sur la diversité dans le cinéma français !

En référence à son personnage de clown noir dans le film Chocolat et du boycott des oscars par de nombreux acteurs américains, Omar Sy a été interrogé par France Info sur la situation et la diversité dans le cinéma en France.

« Il faudrait qu’un acteur noir soit juste un acteur » selon Omar Sy

Omar Sy est le seul acteur noir à avoir obtenu un césar en France et déplore le peu de diversité qu’il a constaté dans le cinéma français au micro de France Info, « Si on regarde la production, on voit bien qu’il n’y a pas beaucoup d’acteurs issus de la diversité qui sont employés et qui sont là, dans les films (…) Il faut arrêter les exceptions. Il faut les multiplier maintenant ».

« L’exception qu’était Chocolat sur la scène française, elle existe encore sous une certaine forme. Il n’y a encore pas assez de diversité représentée sur la scène artistique en général » » ajoute-t-il, en prenant le personnage qu’il incarne comme exemple.

Omar Sy : « Avant d’aller regarder ce qui se passe là-bas, […] on a des choses à faire ici »

L’acteur d’Intouchables s’est exporté à Hollywood et a participé à des grosses productions comme X-Men ou Jurassic Park. Il a donc ensuite donné son point de vue sur la polémique qui concerne les Oscars 2016 aux Etats-Unis. « Avant d’aller regarder ce qui se passe là-bas, […] on a des choses à faire ici » Malgré le fait qu’il pense que la situation entre France et Etats-Unis soit incomparable car les deux pays ont deux histoires bien différentes, il a soutenu le boycott lancé par le réalisateur Spike Lee : « Je comprends le boycott, on le sait les Etats-Unis sont capables du meilleur comme du pire ».

Omar Sy admet que la liste des Césars apporte plus de diversité que celle des Oscars, mais selon l’acteur, « on a toujours des problèmes ».