fbpx
Buzz
Partager sur

DPDA: Marine Le Pen plante David Pujadas et humilie « France 2 » !

DPDA: Marine Le Pen plante David Pujadas et humilie « France 2 » !

Alors qu'elle était invitée sur le plateau de l'émission « DPDA », Marine Le Pen a humilié David Pujadas et « France2 » en renonçant à se rendre dans le programme

L’émission des Paroles et des Actes a été annulée ce jeudi 22 octobre. En effet, les téléspectateurs ont eu la surprise de découvrir que leur émission n’avait pas été programmée. Et pour cause, Marine Le Pen, qui était l’invitée principale, s’est décommandée. Marine Le Pen a finalement renoncé à se rendre sur le plateau de France 2 après une intense polémique.

Une invitation dans DPDA qui a fait polémique

L’invitation de Marine Le Pen sur France 2 avait provoqué une polémique. En effet, elle était invitée pour la cinquième fois sur le plateau de l’émission en moins de cinq ans. Mais alors l’émission souhaitait-elle mettre en avant le Front National ? Tandis que nos confrères du Nouvel Obs avaient mis en avant cette nouvelle invitation, David Pujadas et son équipe avait souhaité y répondre à travers une lettre ouverte.

Ainsi, a travers, cette lettre David Pujadas et son équipe avait souhaité s’expliqué et se justifier afin d’éclaircir les choses. Il ne s’agissait en aucun cas de mettre en avant ce parti plutôt qu’un autre selon ce dernier et son équipe. Ainsi, il avait déclaré : « Personne n’impose ses conditions à ‘Des paroles et des actes’. Les thèmes, les intervieweurs, les citoyens appelés à témoigner sont du seul choix de l’équipe. Jamais un invité n’a eu ou n’aura un droit de regard. »

Une humiliation pour France 2

Pour certains, l’annulation de Marine Le Pen est une véritable insulte. Une humiliation pour toute la classe politique et principalement pour la chaîne France 2. Le message est clair : Marine Le Pen mène la danse. Celle qui s’est dernièrement clashé avec Angela Merkel et François Hollande, inflige son mépris au prime time politique d’une chaîne de service public après lui avoir imposé ses conditions, ce qu’aucun de ses concurrents n’a jamais osé faire de cette façon.

Crédit Photo : lelab.europe1.fr