fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: Christine Kelly revient sur son passé d’enfant battue !

TPMP: Christine Kelly révèle son enfance battue !

Place à l'émotion ce soir dans TPMP. En effet, Christine Kelly revient sur son passage dans l'émission "Crimes" et son enfance difficile.

La fin de semaine approche pour TPMP et tous ses chroniqueurs. Alors que la bonne humeur est toujours de mise depuis le retour de la Tunisie ce week-end, des révélations sont également de sorties depuis ce lundi 6 mai 2019.

Et ce soir, Cyril Hanouna et tout le plateau de TPMP décident de rendre hommage au courage de Christine Kelly. L’ancienne membre du CSA est saluée pour s’être confiée sur le plateau de Morandini hier soir, au sujet de son enfance. Un passé difficile, puisqu’on apprend qu’elle a subi de nombreuses violences.

TPMP: Christine Kelly révèle avoir subi des violences

Sur NRJ12 hier soir, aux côtés de Jean-Marc Morandini, Christine Kelly s’est donc dévoilée plus en profondeur. Un acte salué par TPMP et son animateur, qui dit également l’aimer « encore plus ». Un choix pour la jeune femme, qui estime que Jean-Marc est un homme « à l’écoute des autres ».

Elle explique ainsi qu’elle a dû se reconstruire et faire un gros travail sur elle-même pour apprécier la vie et toutes ses petites choses simples. Avec ses mots, elle en vient à évoquer que le suicide lui aurait même peut-être traversé l’esprit  :

« A plusieurs reprises, je n’ai pas aidé la vie. Apprendre à aimer la vie a été un véritable combat pour moi. »

Pour Cyril et tout le plateau de TPMP, c’est un choc. Tous ne savaient pas l’horreur qu’avait subi leur nouvelle collègue dans son enfance et sa petite enfance. Il explique ainsi :

« Je ne savais pas du tout que vous avez été battue. J’ai l’impression que votre revanche sur la vie aujourd’hui, c’est votre sourire. Non mais c’est vrai, depuis que je vous connais vous êtes tout le temps de bonne humeur, vous avez toujours le sourire. C’est notre rayon de soleil de l’émission.« 

Enfin, Christine affiche son soutien à toutes les victimes de maladies, de violences et autres difficultés de la vie. En fondant en larmes et en affirmant que jusqu’à la dernière minute, elle avait hésité à se dévoiler. Pour autant, pouvoir aider un enfant est la chose qui puisse la rendre « la plus heureuse ».