fbpx
Buzz
Partager sur

Christine Kelly (BTP) menacée de mort: elle sort du silence !

Christine Kelly (BTP) menacée de mort: elle sort du silence !
Partager
Partager sur Facebook

Christine Kelly est souvent la cible de critiques sur les réseaux sociaux. Mais récemment ce sont des menaces de mort qu'elle a reçu !

La chroniqueuse de Touche pas à mon poste Christine Kelly a révélé sur son compte Twitter être la cible de menaces de mort. Elle a d’ailleurs reçu beaucoup de soutien. On vous explique !

En effet, Christine Kelly connaît le harcèlement, car elle c’était fait agresser à son propre domicile. C’était en 2016, il s’agissait d’un homme qui lui envoyait sans arrêt des messages. Cela est presque devenu une habitude. Car il ne se passe pas un jour sans qu’elle ne soit critiquée sur les réseaux sociaux. Toutefois, la chroniqueuse de BTP ne souhaite plus rester dans son silence !

Donc ce jeudi 28 novembre, elle a poussé un gros coup de gueule sur Twitter. « J’ai beaucoup encaissé. Je ne tolère aucune volonté de blesser, gratuitement. » a-t-elle déclaré, le lendemain de ce post elle a de nouveau évoqué le sujet. « Qui a déjà survécu à des mois ou semaines de menaces de mort en travaillant ? Merci pour vos témoignages. Ça peut aider. » Elle n’a pas dit qu’il s’agissait d’elle, mais on comprend par ses likes sur les réseaux que c’est bien le cas.

Christine Kelly : Victime de menaces elle balance !

Christine Kelly s’est habitué aux médisances et aux menaces depuis quelques années. D’ailleurs depuis son arrivée sur « Face à l’infos » avec Eric Zemmour, autant vous dire que cela ne s’arrête pas. Ses prises de positions aussi lui ont déjà valu des critiques. Toutefois rien ne justifie de tels mots que ce soit une personne publique ou non.

La journaliste de 50 ans n’a pas indiqué suite à quel sujet, ou à quoi elle avait reçu des menaces. D’ailleurs plusieurs personnalités ont donné leur soutien à Christine Kelly. Comme Marlène Schiappa la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes. C’est donc par le biais d’un message qu’elle a montré son soutien : « Chère Christine, avez-vous déposé plainte ? C’est inadmissible cette situation et pas tenable psychologiquement, pour personne. » a-t-elle répondu à la chroniqueuse de BTP.

 

Voir cette publication sur Instagram