fbpx
Buzz
Partager sur

Canal+: le rédacteur en chef adjoint de « Spécial Investigation » sur la sellette ?

Canal+: le rédacteur en chef adjoint de « Spécial Investigation » sur la sellette ?

Le rédacteur en chef adjoint de « Spécial Investigation » va-t-il être licencié ? La direction de « Canal+ » l'aurait convoqué

Le groupe Canal+ est dans l’impasse. Et afin de palier à des audiences catastrophiques notamment en ce qui concerne Le Grand Journal, Vincent Bolloré prendrait des mesures drastiques. Dernièrement, un journaliste aurait pu être licencié mais le groupe aurait finalement refusé ce licenciement. Explications.

Un journaliste menacé de licenciement ?

Jean-Baptiste Rivoire, rédacteur en chef adjoint de Spécial Investigation, est convoqué ce lundi à 15 heures pour « un entretien préalable à un licenciement.» Et cette menace viendrait suite à son reportage sur le Crédit Mutuel, déprogrammé par la chaîne en mai comme il l’a expliqué à l’AFP, confirmant une information du journal le Monde.

Selon lui, il avait reçu une lettre le convoquant à un entretien le 9 octobre. Il expliquait notamment dans ce courriel qu’il pourrait ainsi poser des questions à la direction de Canal+ sur le sort des émissions d’investigation.

Le groupe Canal+ aurait refusé de le licencier

Selon le journal le Monde, la direction de Canal +, a révélé lundi que « M. Rivoire n’est pas en procédure de licenciement ». Toutefois, le groupe s’est refusé à faire des commentaire sur le sujet et aurait décidé ce lundi après-midi de ne pas continuer la procédure de licenciement à l’encontre de Jean-Baptiste Rivoire.

De son coté, Jean-Baptiste Rivoire avait notamment déclaré : « Je suis un frondeur, on essaie de m’écarter » a-t-il affirmé un peu plus tôt dans la journée. Il reproche notamment à Canal+ d’avoir censuré une enquête de Spécial Investigation sur le Crédit Mutuel. En effet, un autre journaliste de Spécial Investigation avait notamment condamné la censure reçue pour ce reportage et accusé le patron de Canal+, Vincent Bolloré.

En fin de compte, Jean-Baptiste Rivoire aura seulement été entendu mais ne sera pas licencié selon la direction du groupe. Canal+ demeure toutefois vivement pointé du doigt notamment concernant sa chute et ses audiences catastrophiques.

Crédit Photo : tempsreel.nouvelobs.com