fbpx
Buzz
Partager sur

Canal+: Fleur Pellerin lance un plan « anti-Bolloré » pour protéger l’indépendance des médias !

Canal+: Fleur Pellerin lance un plan « anti-Bolloré » pour protéger l’indépendance des médias !
Partager sur Facebook

Fleur Pellerin, la ministre de la Culture et de la Communication, a décidé de se pencher sur l'indépendance des médias suite à la polémique autour de Canal+

Alors que Vincent Bolloré avait été entendu par la CSA suite à sa stratégie pour le groupe Canal et la censure de plusieurs reportages, le patron est à nouveau pointé du doigt. Cette fois-ci, c’est Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication qui a décidé de se pencher sur le respect de l’indépendance éditoriale du groupe Canal + et iTélé repris en main par Vincent Bolloré leur actionnaire.

Selon nos confrères de chez Europe 1, la ministre a notamment constaté « qu’aujourd’hui, on voit bien que des intérêts privés peuvent mettre en péril l’indépendance des rédactions. Or le CSA n’a pas les moyens d’agir.» Ainsi, elle aimerait s’attarder sur la question et trouver des solutions afin de protéger l’indépendance des médias.

Fleur Pellerin et son nouveau plan

Afin de mieux encadrer la liberté d’expression audiovisuel, elle envisage de contourner le régulateur indépendant et de passer par la loi. Et dans un premier temps, la ministre aimerait notamment étendre le statut de lanceur d’alerte au secteur des médias. C’est un statut qui protègent notamment les salariés.

En suite, elle voudrait statuer sur la nécessité de rendre obligatoires les clauses déontologiques qui existent dans les conventions passées entre la plupart des chaînes et le CSA. Pour finir, elle veut garantir une plus grande indépendance en réformant les comités d’éthique qui sont « inopérants car à la solde de l’actionnaire. »

Vincent Bolloré s’est engagé pour Canal+

Lors de son audition devant le CSA fin septembre, Vincent Bolloré s’était engagé à créer un comité d’éthique chez Canal +, qui est pour le moment inexistant, et à renforcer le rôle de celui qui existe déjà chez iTélé. Toutefois, ces nouvelles mesures prises par la ministre pourrait incité Vincent Bolloré à tenir ses engagements face à la menace d’une voie législative.

Crédit Photo : itespresso.fr