fbpx
Buzz
Partager sur

C’est mon choix: émission truquée, une ancienne candidate balance tout !

Une ancienne candidate de l'émission C'est mon choix règle ses comptes. Elle explique qu'absolument toute l'émission est truquée de A à Z !

« Tout est truqué dans cette émission ! ». Maloba est très remontée contre C’est mon choix. Dans les lignes de Ciné-Télé-Revue, elle règle ses comptes avec Evelyne Thomas. Elle a participé en mai dernier à C’est mon choix. Et depuis, elle le regrette amèrement ! La société s’intéresse à elle pour une émission sur le thème « Mon physique m’a déjà porté préjudice ».

La candidate regrette certains choix de l’émission

Car le problème selon elle, c’est la forme de l’émission. « On nous avait demandé d’apporter quatre ou cinq tenues différentes, dont des robes qui avantageaient notre corps. Les membres de la production ont choisi expressément des vêtements moulants, ils voulaient du court et du décolleté », explique-t-elle.

Mais ce n’est pas tout, la production a demandé à ce que Maloba soit beaucoup trop maquillée. Très remontée, elle continue : « De plus, Évelyne Thomas orientait les questions sur la manière dont on était habillées pour attiser la haine des téléspectateurs. Alors que c’est eux qui nous l’avaient dictée. Ils ont en plus utilisé nos photos personnelles pour les diffuser pendant l’émission. »

C’est mon choix recrute sur des caractéristiques précises

En février dernier, la jeune femme de 43 ans est contactée via Facebook par un membre de l’émission. Maloba, une Belge de la ville de Beauraing, pense que son recrutement est la cause de plusieurs facteurs. « J’avais en effet eu des problèmes liés à mon physique, j’ai été anorexique et j’ai déjà eu des remarques par rapport à ma couleur. »

Mais Maloba rajoute : « On a été humiliées et manipulées devant des milliers de téléspectateurs. Il ne s’agit pas de réels témoignages. » Ce n’est pas la première fois qu’un ancien participant de l’émission C’est mon choix se plaint. La plupart d’entre eux ne sont tout simplement pas prêts. On se rappelle tous de Meryem, 24 ans et de sa phobie des cafards…

Lucas Mollard