fbpx
Buzz
Partager sur

C à Vous: Hugo Clément parle du harcèlement dont on l’accuse !

C à Vous: Hugo Clément parle du harcèlement dont on l'accuse !
Partager
Partager sur Facebook

Hugo Clément est accusé d'avoir harcelé une ancienne élevè de l'ESJ Lille. Le journaliste a décidé de répondre sur le plateau de C à vous !

Le scandale de la ligue du LOL a fait beaucoup de bruit ces derniers temps. Et certains journalistes n’ont pas échappé aux accusations de harcèlement. C’est le cas d’Hugo Clément, journaliste pour Konbini, accusé par une ancienne camarade de l’ESJ Lille. Du coup jeudi 21 février, le journaliste a décidé répondre aux accusations qui le concerne sur le plateau de C à vous sur France 5. Jeudi 21 février, Hugo Clément était l’invité de « C à vous » sur France 5. Le jeune homme a nié en bloc. MCE vous en dit plus.

La ligue du LOL

En effet depuis plusieurs années des affaires de harcèlement ne cessent de se multiplier en France. Au début, la parole se libère et au final de véritables scandales éclatent comme l’affaire Harvey Weinstein ou le mouvement #MeToo qui a suivi. En France il y a eu le mouvement #Balancetonporc qui a duré un moment sur les réseaux sociaux et plus précisément sur Twitter. Mais cela faisait un petit moment qu’aucun scandale était apparu. La semaine dernière le journal Libération balance le scandale de la ligue du LOL. Une dizaine de journalistes ont harcelé pendant plusieurs années des femmes mais pas que. Ils les ont bloquer professionnellement, rabaisser et parfois même menacer. Et lorsqu’un scandale éclate, les bouches se délient et le nom d’Hugo Clément a été cité par une ancienne camarade à lui de l’ESJ Lille.

Hugo Clément dans l’embarras

En effet l’ancien journaliste de Quotidien est la cible d’accusation de harcèlement. Une ancienne camarade à lui de l’ESJ Lille l’accuse. Le jeune homme a donc tenu à s’exprimer sur le plateau de C à vous et a tout nié en bloc. Il avoue juste avoir fait « une blague téléphonique ». « Je m’excuse quand j’ai fait une faute, et il y a pas eu de faute. J’ai l’habitude des calomnies et des rumeurs sur les réseaux sociaux, malheureusement c’est pas nouveau c’est un peu le revers de la médaille quand on accepte de s’exposer. C’est un règlement de comptes entre étudiants qui ne s’entendaient pas et qui ne s’entendent toujours pas aujourd’hui, où on essaie de faire passer une blague téléphonique pour du harcèlement, ce qui est absolument scandaleux », confie journaliste. Il voudrait d’ailleurs porter plainte pour diffamation.