Buzz
Partager sur

Burger Quiz: Alain Chabat ridiculise Emmanuel Macron et Benalla !

Partage
Partager sur Facebook

Burger Quiz revient pour une seconde saison. Et une vdiéo postée sur Twitter montre Alain Chabat ridiculiser Emmanuel Macron et Alexandre Benalla.

L’émission Burger Quiz revient très prochainement sur vos écrans. Et afin de promouvoir comme il se doit l’émission culte, Alain Chabat a eu l’idée d’enregistrer une vidéo. En effet dans cette dernière l’acteur fait une parodie totalement hilarante. Il se moque d’Emmanuel Macron et d’Alexandre Benalla. MCE vous en dit plus.

Burger Quiz revient en force sur le petit écran !

En effet le célèbre jeu Burger Quiz va bel et bien retrouver la télévision. Dès mercredi 5 septembre sur TMC, les fans de l’émission pourront la retrouver. De plus les deux premiers épisodes vont donc être diffusés à partir de 21 heures.

Burger Quiz reviendra donc pour une deuxième saison. Le groupe TF1 se cache derrière cette résurrection du jeu culte. Le projet semble daté de quelque mois déjà. Les vingt premiers épisodes de l’émission avait fait un véritable carton. En effet, le premier épisode diffusé le 25 avril dernier a même battu un record. Il est devenu le divertissement le plus rattrapé en replay de l’histoire de la TNT. Pas moins de2,3 millions de téléspectateurs l’ont regardé.

Face à l’engouement du jeu, Alain Chabat et son équipe rempile donc pour une seconde saison.

Alain Chabat ridiculise totalement Emmanuel Macron et Alexandre Benalla

En effet dans une vidéo postée sur Twitter, Alain Chabat et ses auteurs se moquent ouvertement d’Emmanuel Macron et Alexandre Benalla. Tournée en fausse caméra cachée et montée à la manière du média numérique Brut, la vidéo reste hilarante. On peut donc lire en commentaire: « Le Patron ? Toujours exigeant. Pas encore satisfait des vannes qu’il dira pour la rentrée du Burger Quiz le 5 septembre, il nous précise donc le brief ! Au boulot ! ».

De plus on peut voir dans la vidéo, publiée sur le compte Twitter de Burger Quiz, Alain Chabat tyrannique. En effet il appelle « Alexandre » à la rescousse lorsqu’un auteur tente de le contredire. Et puis se plaint des dépenses des équipes. « On met un pognon de dingue dans les histoires de Toto et les gens rigolent pas », renchérit Alain Chabat. cela fait référence au « pognon de dingue », mot culte lancé par Emmanuel Macron en juin dernier à l’Elysée.