Buzz
Partager sur

Bilal hassani: Gilles-William Goldnadel le défend face aux haters!

Bilal hassani: Gilles-William Goldnadel le défend face aux haters!
Partage
Partager sur Facebook

Bilal Hassani doit faire face à de nombreuses critiques, sur les réseaux sociaux et dans les médias. Mais il a aussi de nombreux soutiens!

Bilal Hassani, il subit de nombreuse critiques et insultes à longueur de journée. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou bien dans les médias, le chanteur en voit de toutes les couleurs. Mais il a quand même quelques soutiens de poids.

C’est sur le plateau de terriens du dimanche, que Bilal a vu son défenseur. L’avocat Gilles-William Goldnadel a pris la défense du chanteur à coeur. Il avoue toutefois que ce n’est pas « sa came musicale ».

Bilal Hassani et les haters

Bilal Hassani s’est retrouvé en plein coeur d’une polémique après de nombreuses attaques homophobes et racistes sur la toile. En effet certains sont allés chercher d’anciens tweets du youtuber et chanteur. En 2014, le jeune homme disait à propos de l’état d’Israël, qu’il « est responsable de crime contre l’humanité ».

Henry Leroy, sénateur LR des Alpes Maritime, demande dimanche 3 février que l’acteur soit écarté du concours de l’Eurovision. Bilal Hassani a donc répondu à ses haters. « Ca dérange beaucoup que mes parents soient nés au Maroc et que je sois homo. et que je porte les couleurs de mon pays. Lâchez-moi, laissez-moi tranquille » il déclarait au Parisien.
Il a par ailleurs expliqué que ses tweets sur Israël avaient été publié par d’autres. Des personnes qui étaient en possession de son mot de passe et de son compte.

Si on pouvait lui lâcher la grappe cinq secondes

Thierry Ardisson est revenu sur ces messages dans l’émission du 10 février. Gilles-William Goldnadel a apporté son soutien au chanteur. L’avocat Franco-israelien a donc déclaré: « Bilal Hassani c’est pas ma came musicale. Si on pouvait lui lâcher la grappe cinq secondes; Qu’est ce qu’on lui reproche à ce môme? D’avoir tweeté, quand il avait 14 ans, un truc anti-israël? Il s’en repent en plus. Je lui accorde mon pardon très chrétien ».

Enfin, l’avocat a aussi réagit à la vidéo sur les attentats de Paris. Bilal Hassani parodiait des images. « Ce n’est pas parce que Bilal est arabe qu’il n’a pas le droit de plaisanter y compris sur les attentats. Alors je lui dis très sincèrement: Bilal, bienvenue à Tel Aviv! » défens l’avocat.

Des propos apaisant qui ont provoqué de larges applaudissements de la part du public.