fbpx
Buzz
Partager sur

BFMTV: Un journaliste agressé en plein direct doit stopper son duplex !

BFMTV: Un journaliste agressé en plein direct doit stopper son duplex !
Partager
Partager sur Facebook

Lors de la manifestation des gilets jaunes à Paris, samedi 17 novembre, un journaliste de BFMTV a été agressé par l'un des manifestatnts !

La manifestation des gilets jaunes a eu lieu dans toute la France, samedi 17 novembre. Plusieurs interpellations ont eu lieu et une manifestante a même trouvé la mort en Savoie. Près de l’Elysée, les manifestants étaient plutôt agressif pour certains. Un journaliste de BFMTV en a fait les frais. En effet il a été agressé et a du arrêter son duplex. MCE vous en dit plus.

Un journaliste de BFMTV agressé

En effet le journaliste Raphaël Maillochon était alors en plein direct pour le rassemblement des gilets jaunes à Paris. Mais alors qu’il faisait un duplex, le journaliste a subi une agression de la part d’un seul individu.

La foule a décidé de se regrouper vers l’Elysée. Et la tension était palpable entre les manifestants et les forces de l’ordre. Mais même avec les journalistes la tension se faisait sentir. Raphaël Maillochon journaliste pour BFMTv était donc sur place et racontait l’ambiance de la mnaifestation. Le reporter spécialisé police-justice de la chaîne info ne faisait que son travail alors qu’il a subi une agression de la part d’un individu. Tout cela a eu lieu en plein direct pour la chaine télé.

Il venait donc de démarrer à peine son duplex. Le journaliste a été agressé par un individu casqué qui a surgi à côté de lui alors qu’il ne s’y attendait pas du tout. Il a donc vu l’individu se jeter sur lui et lui a balancé ce qui a semblé apparemment être un oeuf. Il se l’ai pris sur la tête. Raphaël Maillochon a donc du interrompre so duplex il ne pouvait pas continuer à rester à l’antenne après une telle agression qui semble disproportionnée.

Sur Twitter de nombreuses personnes et notamment ses confrères lui ont apporté son soutien.

Raphaël Maillochon les a remerciés pour ces « messages de soutien après cette lâche agression ».

Des manifestations sous hautes tensions

En effet les manifestations des gilets jaunes n’ont pas connu un calme plat. Des dizaines de milliers de citoyens en colère manifestaient le samedi 17 novembre. Plus de 280 000 manifestants sont descendus dans la rue pour bloquer les routes de France. Tous manifestait pour la hausse du carburant et pour montrer leur ras-le-bol.

Malheureusement certains manifestations ont viré au drame comme en Savoie. Une personne a perdu la vie lors d’une manifestation et on recense environ 200 blessés. Les forces de l’ordre ont également été touché donc deux grièvement.