Buzz
Partager sur

Balance ton post: Jerôme Rodrigues, le Gilet jaune voulait des excuses !

Balance ton post: Jerôme Rodrigues, le Gilet jaune voulait des excuses !
Partage
Partager sur Facebook

Cyril Hanouna a reçu dans Balance ton post, vendredi 1er février, Jerôme Rodrigues , un Gilet jaune blessé à l'oeil dans les manifestations !

Cyril Hanouna accueillait dans Balance ton post, Jérôme Rodrigues, l’une des figures emblématiques des gilets jaunes. En effet cet homme a été blessé à l’oeil lors des dernières manifestations. Il a donc décidé de témoigner sur le plateau et a avoué vouloir certaines excuses. MCE vous en dit plus.

Cyril Hanouna accueille les Gilets jaunes

Balance ton post a accueilli vendredi dernier l’émission spéciale sur le « grand débat » avec la secrétaire d’Etat du premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa. Elle était présenté sur le plateau pour écouter certains représentants des Français et recueillir les sept propositions pour le gouvernement. La secrétaire d’Etat semblait donc « confiante » concernant le retombées de l’émission. Car ce n’est pas courant de retrouver un membre du gouvernement sur C8, un vendredi soir et contre plus avec Cyril Hanouna. Vendredi 1er février, Baba a donc proposé un nouveau contenu sur Balnace ton Post. Il a donc débuté l’émission avec un débat sur la loi anti-casseurs. Mais avant de donner la parole aux intervenants présents autour de la table, il a donné la parole à Jérôme Rodrigues. Ce dernier, membre actif du mouvement des gilets jaunes a été atteint selon lui par une arme LBD.

Jérôme Rodrigues veut des excuses

En effet l’homme blessé donc à l’oeil ne sait pas encore s’il pourra retrouver la vue suite à sa blessure ou bien si son oeil devra être retiré. Il a confié avoir donc rendez-vous le 6 février avec un médecin. Cyril Hanouna lui a alors demandé ce qu’il souhaite de la part du gouvernement. « Pour moi mais aussi pour l’ensemble des personnes qui ont été éborgnées ou blessées. […] Même pas on se lève à l’Assemblée Nationale quand on demande une minute de silence pour les victimes.. On voit un peu le respect que peut avoir le gouvernement vis-à-vis de son peuple ! », a t-il expliqué, vouloir simplement des excuses qui n’arriveront peut-être jamais.

Crédit photo: AFP/CHRISTOPHE ARCHAMBAULT