fbpx
Buzz
Partager sur

Masterchef: Sandrine Quétier explique, « c’est un crève-cœur de voir partir les candidats »

Masterchef 1

Sandrine Quétier a avoué au site Télé-Loisirs qu’elle avait eu beaucoup de mal à voir partir les candidats

Sandrine Quétier animé l’émission 50 minutes Inside ainsi que Danse avec les stars. Mais cette année, elle vient de se voir confier les rennes d’un autre programme qui marche tout aussi bien. En effet, elle vient de prendre les commandes de la nouvelle saison de Masterchef qui a débuté jeudi sur TF1. Elle va animer toute cette saison aux côtés des trois chefs Yannick Delpech, Gilles Goujon et Christian Etchebest. Sandrine Quétier est une habitué du concours culinaire car elle a confié au site Télé-Loisirs qu’elle avait suivi toutes les saisons précédentes. Elle était donc très heureuse d’animer Masterchef. Elle a également confié que c’était parfois difficile de voir partir les candidats éliminés.

Sandrine Quétier, triste de voir les candidats éliminés de Masterchef

La jolie animatrice a expliqué au cours de son entretien accordé au site Télé-Loisirs qu’elle « adorait manger et cuisiner » avant d’expliquer qu’elle avait accepter la présentation de Masterchef pour « la transmission, le partage et les jolies valeurs » transmis par le concours culinaire. Sandrine Quétier a ensuite parlé du nouveau jury. Elle était très heureuse d’animer le programme à leurs côtés : On s’est très très bien entendus parce qu’ils sont simples, ils sont sympathiques, ils sont vraiment eux dans la transmission et dans l’envie de faire grandir les candidats. Et tout ça a donné une joyeuse équipe, et on s’est beaucoup amusés !

Elle en est ensuite arrivée au moment le plus dur de l’émission selon elle. Il s’agit de l’élimination des candidats. Sandrine Quétier a en effet précisé qu’elle s’était beaucoup attachée à la plupart des candidats et qu’il était toujours difficile de voir partir les personnes que l’on apprécie : Je m’y suis attachée, à tous mes petits candidats, c’est un crève-coeur de les voir partir. Il va falloir compter le nombre de larmes versées par l’animatrice au fil des épisodes.