fbpx
Buzz
Partager sur

Les Anges 6 : Sydney le kangourou aura « des séquelles irréversibles au cerveau »

Les Anges 6 : Sydney le kangourou aura "des séquelles irréversibles"

Les révélations sur le kangourou des Anges 6 continuent : un membre du personnel du zoo qui l'a recueilli révèle que le marsupial a échappé de peu à la mort, et qu'il portera des séquelles irréversibles de son aventure avec les anges

C’est l’affaire la plus grave qui ait secoué une télé-réalité française : la mascotte des Anges de la télé-réalité aurait été victime de mauvais traitement. Depuis plusieurs semaines les rumeurs vont bon train sur l’état de santé du kangourou. Après les démentis, l’absence du kangourou dans la maison avait été masquée en fugue par la production, alors qu’il était en réalité en convalescence chez un vétérinaire. Différents spécialistes sont intervenus et ont mis en exergue le mauvais traitement dont a été victime le kangourou. D’après un membre du zoo de Sydney, la présence de l’animal dans la villa et au cours du tournage était tout simplement illégale. Aujourd’hui le site TV Mag publie un nouveau témoignage du personnel qui s’est occupé du marsupial meurtri.

Sydney portera les stigmates de sa rencontre avec les Anges à vie

D’après son témoignage, la vie de de la mascotte des Anges 6 était véritablement menacée : il était émacié, en manque de calcium et de vitamine C, et ne pouvait même pas tenir debout. En fait, il était tout près de mourir. déclare-t-il à nos confrères de TV Mag. Pis encore : malgré les soins intensifs prodigués par le personnel du zoo, le kangourou ne sera plus jamais comme avant : il aura probablement des séquelles irréversibles au cerveau à cause de ces semaines passées dans la villa Même si les candidats pensent avoir tout fait pour choyer la bête, le cadre et les aliments utilisés étaient inappropriés.

La présence du kangourou dans « Les Anges 6 » était une grave erreur

Anais Camizuli avait elle-même reconnu l’erreur de la présence de ce kangourou dans la villa. Pour les employés du zoo : Il a été traité de façon inapproprié et cela s’apparente, pour nous, à de la cruauté. Personne ne semblait savoir comment s’occuper d’un tel animal. Dans la précédente saison la mascotte était un chien, il était donc facile (et légal) de s’en occuper. Avec un kangourou il parait évident que sa présence était une faute grave dès le début de l’aventure.