fbpx
Buzz
Partager sur

Le Grand Journal: Jean-Michel Aphatie balance « le programme est mort » !

Le Grand Journal: Jean-Michel Aphatie balance « le programme est mort » !

Alors que Jean-Michel Aphatie va quitter « Le Grand Journal » à la rentrée prochaine, il s'est confié sur ce départ précipité

Le Grand Journal va subir un remaniement à la rentrée prochaine. En effet, pas moins de 20 départs ont été annoncés le programme. Du coté des chroniqueurs, Natacha Polony et Jean-Michel Aphatie vont quitter l’émission. Mais ce n’est pas tout. Antoine de Caunes a également annoncé son départ et il sera remplacé par Maïtena Miraben. Si l’animateur a révélé l’annonce sur son compte Twitter, Jean-Michel Aphatie s’est exprimé sur son site.

Jean-Michel Aphatie balance sur Le Grand Journal

Dans un billet publié sur son site, le journaliste a évoqué le programme et sa déchéance à cause des mauvaises audiences : « Le Grand Journal a sombré. Sans en être certain, car au fond cela a assez peu d’importance, l’année 2012 a marqué une césure. Bref, le bateau a pris l’eau. Michel Denisot s’en est allé, Antoine de Caunes a pris le relais. Quel que soit son talent et sa volonté, le premier est grand et la deuxième forte, il ne pût empêcher le destin du Grand Journal de s’accomplir. »a-t-il confié.

Avant d’ajouter : « L’instrument de ce dernier s’appelle Vincent Bolloré. Bon. Ce fut pour le moins inattendu, et même d’une certaine manière mal maîtrisée puisque la première balle a atteint les Guignols, tout de même une pièce importante du patrimoine national, avant que finalement la salve ne terrasse le Grand Journal. »

Jean-Michel Aphatie s’est également montré mélancolique quant à son expérience dans Le Grand Journal. Ainsi, il a déclaré : « La page est tournée. Je ne peux me défaire d’une certaine tristesse en pensant à ce temps qui est passé et qui ne reviendra pas. Mais ces sentiments moroses sont balayés par la force et la gaieté des souvenirs que j’ai emmagasinés tout au long de ces années, et par les leçons diverses aussi, d’humanité comme de journalisme, que j’ai prises au contact de tous ces gens que j’ai aimé. Oui, le Grand Journal est mort. Mais il continue à vivre là où nul ne pourra l’atteindre, ma tête et mon cœur. »

Crédit Photo : rtl.fr