fbpx
Buzz
Partager sur

X files: Les extraterrestres essaient de communiquer, un signal radio d’une galaxie lointaine capté en Australie!

X files: Les extraterrestres essaient de communiquer, un signal radio d’une galaxie lointaine capté en Australie!

Comme dans la série X files, les extraterrestres sont peut-être parmi nous. Des ondes radios venant d'une galaxie lointaine ont été captées en Australie

Pour la première fois, des astronomes ont réussi à identifier la provenance d’un flash d’ondes radios. Serait-ce la preuve de l’existence des extraterrestres?

Des astronomes ont réussi a identifier la provenance d’un « sursaut radio rapide »

Les « sursauts radios rapides », c’est l’autre petit nom des flash d’ondes radios. C’est un phénomène cosmique encore très mystérieux qui poste aussi le nom de FRB (Fast Radio Burst). Pour la première fois, des astronomes ont réussi a identifier la provenance d’un de ces phénomènes. Le flash a été repéré par des télescopés. D’après une étude publiée mercredi 23 février, ils viennent d’une galaxie de forme elliptique située à 6 milliards d’années-lumière de la Terre. Ça fait une sacrée trotte! Cette galaxie serait large d’environ 70 000 années-lumière. Pour information, une année-lumière correspond à 9461 milliards de kilomètres, on vous laisse faire le calcul. Les sursauts radios rapides ont été découverts en 2007 par une équipe de scientifiques menée par Duncan Lorimer, de l’Université de Virginie-Occidentale, aux Etats-Unis. Ils se sont basés à partir de données recueillies par un observatoire. En une milliseconde, les FRB émettent autant d’énergie que le Soleil en 10 000 ans. Cependant, il est très difficile de les détecter directement. C’est cependant ce qu’a fait le radiotélescope de Parkes, en Australie, le 18 avrils 2015. A ce jour, le nombre de FRB recensés est de 17.


Un flash d'ondes radio capté d'une galaxie très… par 20Minutes

Et si c’était un signal extraterrestre

Si l’origine des flashs radios reste inconnue aujourd’hui, on peut dire que les hypothèse vont de bon train. Duncan Loriber explique « qu’il y a actuellement plus d’idées sur la nature de la source de ces FRB qu’il n’y a de FRB recensés ». Evan Keane, l’auteur principal de l’étude publiée dans la revue britannique Nature, explique que le phénomène pourrait résulter de la fusion d’étoiles à neutrons, des astres de petite taille mais très denses qui sont essentiellement composés de neutrons. L’autre hypothèse qui a été soulevé par les scientifiques est bien évidemment celle de la présence d’extraterrestre. Mais Evan Keane réfute cette possibilité.