fbpx
Buzz
Partager sur

Violences: un mari jaloux tabasse sa femme et la force à s’enlaidir avant qu’elle sorte !

Violences: un mari jaloux tabasse sa femme et la force à s’enlaidir avant qu’elle sorte !
Partager
Partager sur Facebook

Les violences conjugales vont parfois très loin. Cet homme de 45 ans allait jusqu'à raser le crâne de sa femme et la frapper pour qu'elle ne plaise pas.

La jalousie est un très vilain défaut. Surtout quand il se répercute à ce point sur la vie des autres!
C’est le cas de ce qui se passe dans ce couple quadragénaire: David est tellement jaloux, qu’il fait vivre à sa femme un enfer. Et quand on dit enfer, on ne parle pas de petites crises

Voir aussi >>>> App Store: The Binding Of Isaac Rebirth rejeté par Apple pour « violences et abus envers des enfants »

Le calvaire de cette femme

Déja, il la frappe, et la harcèle verbalement. Dès qu’elle sort, cela l’inssuporte. Il ne peut pas soutenir l’image des yeux des autres hommes sur la femme qu’il aime. Alors, il commet des actes terribles: il l’enlaidit exprès pour que les autres ne l’admirent pas.
Malgré tout sa femme l’aime, alors elle est restée, et a supporté.
Voici tout ce qu’il lui faisait: il l’habillait en survêtement, lui demandait de ne pas se maquiller, et lui rasait même parfois la tête ! Incroyable.
Mais cette fois ci, David est allé bien trop loin pour sa femme qui aurait même dû tirer la sonnette d’alarme beaucoup plus tôt: Il lui a cassé l’arête nasale en la tabassant à coups de balai !

Voir aussi >>>> Rouen: un homme arrêté pour meurtre et viol après sa sortie de prison pour des violences sexuelles

La fois de trop

C’était trop pour elle. Le 29 décembre dernier, elle a déposé plainte, et son mari a écopé jeudi dernier à 18 mois de prison ferme.
Ce dernier se justifie en déclarant: «J’suis vachement calme ! C’est à cause des gens dehors ! Des provocations. Mais quand on m’énerve…»
Ces déclarations n’ont évidemment pas convaincues le Tribunal d’Arras (dans le Nord).

Les violences conjugales n’ont aucune excuse. Homme ou femme, rien ne justifie que l’on lève la main sur l’autre et encore moins que l’on fasse vivre un calvaire à son compagnon.
D’après un sondage de Femme Actuelle, 1 femme sur 4 est victime de violences conjugales en France.

sources: femme actuelle, faitsdivers.com
credit photo: huffingtonpost.fr