Buzz
Partager sur

Viol: une victime coupe la langue de son agresseur !

Viol: une victime coupe la langue de son agresseur !
Partager
Partager sur Facebook

Une jeune femme de 19 ans, victime d’un viol, a coupé la langue de son agresseur. Ce dernier a été arrêté

A Toulouse, une jeune femme a été agressé alors qu’elle rentrait chez elle. Pour se défendre, elle a mordu la langue de son agresseur, au point de carrément la couper. L’homme a été retrouvé et incarcéré pour viol.

Pendant l’agression, il lui demande de l’embrasser

Dimanche 8 mai 2016, une jeune femme de 19 ans entre dans son immeuble situé sur le chemin de la Flambère, dans le secteur de Purpan, à Toulouse. Un homme la suit lors qu’elle s’apprête a rentrer dans l’ascenseur. Une source policière affirme que l’individu a réclamé une fellation. De plus, l’agresseur ne se gène pas pour promener ses mains sur tout le corps de sa victime. La source ajoute qu’il ne se contente pas de « simples caresses »et précise qu’il y a eu « pénétration et donc viol ».

La Dépêche explique que « quand il a tenté d’embrasser sa proie, la jeune femme s’est laissé faire, comme si elle se montrait enfin soumise avant de réagir, violemment ». C’est à ce moment à la qu’elle a violemment mordu la langue de son violeur, allant jusqu’à la sectionner. Après ce retournement de situation, l’individu âgé de 24 ans a perdu beaucoup de sang. Il a immédiatement pris la fuite pour se rendre aux urgences.

L’agresseur a été interpellé aux urgences de Purpan

Il ne faudra pas beaucoup de temps à la Brigade anti-criminalité, alertée par la victime, pour retrouver l’agresseur. Ce dernier avait été hospitalisé aux services des urgences de Purgan. Dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 mai, il a été interpellé et placé en garde à vue.

Par la suite, la victime de 19 ans a identifié son agresseur. Les tests ADN prouvent qu’il est bien l’homme a qui elle a coupé la langue. Mardi 10 mai, il a été mis en examen et aussitôt incarcéré pour viol.