fbpx
Buzz
Partager sur

USA: il agresse sexuellement une fillette parce qu’elle l’a traité d’idiot

USA: il agresse sexuellement une fillette parce qu'elle l'a traité d'idiot

Pour Michael Barbee, 32 ans, il est normal d'abuser sexuellement une fillette si elle vous traite "d'idiot". La petite a été réveillée en pleine sieste.

Quelle excuse minable… Aux Etats-Unis, en Pennsylvanie, un homme n’a pas trouvé mieux que de dire que la petite fille qu’il venait d’agresser sexuellement l’avait traité d’idiot pour se défendre. Bien heureusement, cette justification n’est pas valable. L’enfant avait été réveillé en plein dans sa sieste par l’affreux personnage de 32 ans.

Il abuse une fillette qui faisait sa sieste

Les horribles faits ont eu lieu aux Etats-Unis, le mois dernier. Une fillette âgée de 3 ans faisait sa sieste à l’accueil pré-scolaire de l’école élémentaire de Norristown, en Pennsylvanie. Elle était loin de s’imaginer ce qui allait lui arriver par la suite. Un professeur complètement dingue est venu la voir et l’a réveillée en mettant sa main sur la bouche pour ne pas qu’elle crie. Parce la suite, il l’a agressée sexuellement. Mais le lieu étant public, il a été très rapidement repéré. Âgé de 32 ans, il a d’abord nié les faits pendant sa garde à vue. C’est à l’aide d’un moyen complètement innovant qu’il a été inculpé.

Son motif? Elle l’a traité d’idiot

En effet, il a accepté de passer au détecteur de mensonge. Bien qu’original, ce dernier aura eu raison de lui : il a finalement reconnu avoir abusé de cette petite fille. Pour cet horrible délit, Michael Barbee paiera le prix fort. Sa caution est actuellement fixée à 750 000 dollars. Pour sa défense, il expliquera que la petite fille l’avait traité « d’idiot ». Bien entendu, ce n’était pas un motif recevable pour quiconque… C’est notre deuxième atrocité nous venant des Etats-Unis de la journée. Plus tôt dans la matinée, nous vous parlions de cet homme de 52 ans au Texas. Sa voisine est sortie de chez elle et l’a aperçu sur son triporteur, traînant derrière lui son porte chien, gisant sur le sol la laisse au cou. Grâce à ses déclarations, l’homme a été inculpé et le chien sauvé, mais la vidéo reste glaçante. Nul n’aurait pu croire qu’il s’en sortirait.