fbpx
Buzz
Partager sur

USA: ils créent un vernis qui décèle le GHB dans les verres pour lutter contre le viol !

USA: ils créent un vernis qui décèle le GHB dans les verres pour lutter contre le viol !
Partager
Partager sur Facebook

"Nous voulons déplacer la peur du côté des agresseurs", explique Tyler, créateur d'Undercover colors. Ce vernis est une vraie innovation contre le viol...

De nos jours, le nombre de femmes qui se font violer est encore malheureusement très élevé. En France, 16% des femmes disent avoir été violées ou victimes d’une tentative de viol.
Les inventions pour parer ce fléau sont nombreuses: on avait déjà vu un préservatif qui piège le violeur en se rétractant sur lui ou des collants à poil. Une nouvelle invention, vient de voir le jour, pour contrer en particulier le GHB, alias drogue du violeur.

Voir aussi >>>> La tendance du jour : Oh oui mon vernis OPI

Le GHB, une drogue encore très courante

Le GHB est une substance qui une fois consommée, rend sa victime inconsciente pendant une certaine période. Elle peut alors se faire violer en général par la ou les personnes qui lui ont mis le cachet de le verre.
C’est malheureusement une pratique très courante ! Mais Tyler Confrey-Maloney et ses trois camarades de l’université de Caroline du Nord ont trouvé une parade.
Son nom? Undercover colors.

Undercover colors, le vernis anti-viol

Undercover colors est un vernis à ongles qui à l’air tout à fait normal à priori. A la seule différence qu’une substance chimique contenue en lui permet à la personne qui le porte de déceler la présence de GHB dans un verre !
C’est simple, avant de boire, il faut mettre son doigt dans le verre: si le vernis reste de la même couleur, on peut le boire sans crainte. Si le vernis change de teinte… Alors mieux vaut jeter ce verre !

Tyler Confrey-Maloney déclare à propos de son vernis:

« Nous voulons déplacer la peur du côté des agresseurs (…) Les assaillants potentiels ne pourront pas savoir si le vernis porté par une femme est le nôtre ou pas, mais ils auront désormais conscience qu’ils peuvent être démasqués. Ainsi, la simple existence de ce produit apporte une meilleure protection à toutes les femmes. »

Une initiative qu’il faut saluer ! Elle sera à priori commercialisée courant 2018.

Voir aussi >>>> Justice : 7 ans de prison pour le viol d’un enfant de 6 ans