Buzz
Partager sur

Une ado de 16 ans meurt à cause de sa pilule contraceptive

Une ado de 16 ans meurt à cause de sa pilule contraceptive
Partager
Partager sur Facebook

Sophie Murray, une jeune britannique de 16 est décédée en novembre dernier à cause de sa pilule contraceptive

La pilule est le moyen le contraception le plus utilisé en France. Elle est très efficace et protège ses utilisatrices à auteur de 99%. Sophie Murray, une adolescente de 16 ans, était l’une des utilisatrice de ce moyen de contraception: et ça lui à couté la vie. Se protéger oui, mais à quel prix?

La mort brutale de l’ado

À 16 ans, Sophie Murray est une adolescente normale qui respire la joie de vivre. Elle est souriante, joyeuse et ne présente pas de problème de santé particuliers. Comme beaucoup de jeune fille, elle prend la pilule contraceptive. En septembre dernier, Sophie, sa mère et son beau-père partent une semaine en vacances en Espagne. Dés leur retour en Angleterre, l’ado de 16 ans commence à avoir des difficultés pour respirer. Elle se renseigne auprès de plusieurs spécialistes et utilise un inhalateur. Cet appareil est censé l’aider à respirer, mais un matin, elle se réveille en sursaut: elle n’arrive plus à respirer. La jeune fille est alors emmenée d’urgence à l’hôpital, mais quelques heures après, elle succombe à ses problèmes respiratoires.

Les effets secondaires de la pilule contraceptive

Consternée par le drame, Shelley, la mère de Sophie, se demande comment sa fille a pu mourir aussi brutalement. Après être longtemps restée sans réponse, elle apprend que sont enfant est mort d’une embolie pulmonaire. Il se trouve que cette maladie respiratoire a été causée par la pilule contraceptive que Sophie prenait depuis huit mois. Cet effet secondaire, qui lui a couté la vie, aurait été déclenché par le vol en avion. Déjà en 2013, l’ANSM , Agence Nationale de Sécurité des Médicaments, avait publié un rapport sur les risques liés aux pilules œstroprogestatives, chez les femmes de 15 à 49 ans vivant en France. Ce rapport faisait déjà mention des embolies pulmonaires, mais la prise de la pilule est un acte tellement courant, qu’il semble improbable d’en mourir.