Buzz
Partager sur

Un homme ivre veut charger son smartphone dans le cockpit d’un avion !

Un homme ivre veut charger son smartphone dans le cockpit d’un avion !
Partage
Partager sur Facebook

Ne pas avoir de batterie c’est un problème ? Apparemment oui, pour cet homme ivre qui tente désespérément de recharger son smartphone dans l’avion !

En effet, ne plus avoir de batterie peut tout de suite viré au drame. Cependant, quand on est dans un avion, inutile de vous le rappeler, mais c’est assez compliqué de trouver une prise. Enfin, si tu n’es pas en business classe. Et pour cet homme totalement ivre, il faut tenter le tout pour le tout. Avant le décollage, il fonce tout droit vers la cabine du pilote… Tu l’auras compris, MCE t’en dit plus sur l’événement.

Plus batterie, plus de vie…

Tout d’abord, quand on est désespéré, on est capable de tout, surtout pour son smartphone. Et pour cet homme totalement ivre, son manque de batterie lui a fait totalement pété les plombs ! En effet, comme dirait Lomepal, “Recharge mes batteries, j’ai besoin de ton regard”, et pour cet homme visiblement bourré, il a besoin du regard de son smartphone: c’est certain. Il faut vraiment être au bord du rouleau pour aller voir le pilote du vol. L’histoire débute dans un avion (de la compagnie IndiGo) à destination de Mumbai. L’avion s’apprête à décoller. Le passager, visiblement trop alcoolisé, il se lève et fonce tout droit vers le cockpit.

Débarquement activé !

De plus, quand l’homme en question est arrivé dans le cockpit, prêt à charger son smartphone, le personnel s’est complètement agité. Comme l’avion n’avait pas encore décollé, le personnel a préféré le faire débarquer. De plus, la police s’est aussi occupé de lui. On sait également que l’individu en question a donc été relâché quelques heures plus tard après l’événement et bien-entendu, il a raté le vol. D’autre part, nous devons également rappeler que ce n’est pas la meilleure semaine pour la compagnie en terme d’événement de la sorte. Eh oui, cette semaine aussi, un homme a tenté d’ouvrir la portière de l’avion en croyant naïvement que c’était celle des toilettes.