Buzz
Partager sur

Trafic: ils cachent de la drogue dans des œufs en chocolat!

Trafic: ils cachent de la drogue dans des œufs en chocolat!
Partager
Partager sur Facebook

En Italie, des trafiquants ont caché de la drogue dans des œufs en chocolat

Lundi 8 février dernier, des hélicoptères ont survolé le quartier de Parco Verde Caivano, en Italie. Les unités de chiens des carabiniers italiens ont également été déployés. Vous vous demandez sûrement pourquoi, et bien parce que des dealers de drogue ont planqué des substances illicites dans des œufs en chocolat.

Cacher de la drogue dans des œufs en chocolat pour qu’ils soient transportés par des enfants

Pour le moment, il semblerait que l’enquête soit toujours en cours. Ce qu’on sait c’est que la drogue était entreposée à Caivano, en périphérie de Naples. Ensuite, les œufs étaient transportés par des jeunes enfants, un bon moyen d’éviter les contrôles. Mais ce que les forces de l’ordre italienne ont appris depuis leur intervention du 8 février, c’est que la drogue était cachées dans des œufs en chocolat. Quoi de mieux pour passer de bonnes fêtes de Pâques version toxicomane ! D’après le site Vice News, les œufs avaient été mentionnés dans des conversations téléphoniques par l’appellation « œufs pour les bambins ». Les œufs surprises étaient fabriqués à l’arrière d’un magasin de téléphonie. Les dealers se munissaient d’un œuf en chocolat et l’ouvrait en deux avec un couteau afin de récupérer la capsule jaune qu’il contient. Ensuite, il suffisait de retirer le jouet de la capsule et d’introduire la dose nécessaire. Les deux parties de l’œuf sont ensuite recollées et il ne restait plus qu’a emballer la surprise dans le papier d’aluminium. Après cette étape, les œufs étaient donnés à des enfants âgés de 6 ou 7 ans, qui ne savaient pas ce qu’ils transportaient. Selon les enquêteurs, les enfants en questions étaient les fils des livreurs de drogue. Ces jeunes étaient généralement emmenés en voiture pour éviter les contrôles. Voilà comment ils déplaçaient la drogue de Parco Verde jusqu’à Santa Maria Vetere, Casal di Principe, voir jusque dans des établissement scolaires.

L’opération du 8 février a mené à 42 arrestations

Suite à l’opération de la police italienne, 42 personnes ont été arrêtées. Parmi les 42, 17 seraient des jeunes hommes, âgés de 20 à 25 ans, venant de familles aisées ou bien connues pour avoir été impliquées dans des affaires criminelles. Ces jeunes gens utilisaient des cartes sims données par leur patron, qui n’était autre que le propriétaire du magasin de téléphonie.