fbpx
Buzz
Partager sur

Toulouse: elle découpe le corps de sa collègue et le jette dans un canal suite à un SMS ambigu !

Toulouse: elle découpe le corps de sa collègue et le jette dans un canal suite à un SMS ambigu !

Après une violente dispute avec sa collègue, une quinquagénaire a découpé son corps en morceaux et les a jetés empaquetés dans le canal du Midi.

Le puzzle d’une enquête qui fait froid dans le dos est entrain d’être reconstitué. Une violente dispute entre deux collègues qui en sont venues aux mains a éclaté le 15 mai dernier. La situation a très vite dégénéré, prenant un macabre tournant..

Disparue, des morceaux d’elle sont retrouvés dans le canal du Midi…

Les évènements ont eu lieu à Toulouse. Une femme de 52 ans, qui travaille pour une association d’aide aux handicapés, avait des rapports décrits comme « exécrables » avec l’une de ses collègues.

Cette dernière, 54 ans, était déclarée disparue par sa famille depuis le 22 mai dernier.

C’est ce mardi que la sordide piste aux indices à commencée, par la découverte d’une jambe gauche de femme, emballée dans un sac plastique, qu’un passant à retrouvé au long du canal du Midi.. le lendemain, c’est le bras gauche qui est retrouvé 300 m plus loin. Jeudi, un bras droit fut retrouvé par un bateau; l’après-midi même, un sans abri découvre une valise contenant le tronc. Le même SDF a retrouvé la seconde jambe dans la soirée boulevard de la Gare. Le corps était presque entièrement reconstitué, seule la tête reste à ce jour dans la nature. Et la victime est d’ores et déjà identifiée: c’est bien elle…

Le scénario: une relation houleuse entre deux collègues, un SMS ambigu et un rendez-vous pour s’expliquer… virant au drame

Les policiers ont directement appelé sa collègue qui la haïssait, suite à des témoignages d’autres collègues et des relevés téléphoniques confirmant leur relation très envenimée.

Un premier scénario est évoqué: à l’origine de la dispute, un SMS sexuellement ambigu.
La femme de 52 ans se serait rendue chez sa collègue le soir pour s’expliquer. La dispute a rapidement dégénéré. En garde à vue, la femme explique que sa collègue s’est jetée sur elle, et qu’elle a riposté avec une bouteille de vin, lui donnant notamment des coups à la tête.
Elle aurait alors décider de quitter les lieux, précisant que la victime était alors toujours vivante. Elle serait revenue, pleine de remords le lendemain, et aurait découvert le corps inanimé de la femme de 54 ans qui se serait ouvert les veines avec des lames de rasoir.
Elle a alors entrepris de faire disparaitre son corps en le coupant avec une scie. Elle l’a ensuite jeté dans le canal, comme on s’en doute.
«Ces lames n’ont pas été retrouvées mais l’un des bras repêchés dans le canal du Midi porte des entailles de plusieurs centimètres au poignet.», a expliqué Pierre-Yves Couilleau, procureur de la République de Toulouse.
De nombreuses zones d’ombres sont à éclaircir… Notamment, pourquoi si sa collègue s’était tuée toute seule aurait-elle voulu faire disparaitre son corps?

La salariée, issue d’un milieu aisé, verra probablement une information judiciaire pour homicide volontaire être ouverte contre elle aujourd’hui par le parquet de Toulouse.


Corps découpé à Toulouse: elle avoue avoir… par BFMTV