fbpx
Buzz
Partager sur

Suède: une compagnie d’hôtels rembourse le séjour en cas de divorce

Suède: une compagnie d'hôtels rembourse le séjour en cas de divorce
Partager
Partager sur Facebook

En Suède, Countryside, une compagnie d'hôtels, a décidé de rembourser les couples divorçant dans l'année après un séjour chez eux.

Voilà une offre qui pourrait en intéresser plus qu’un. Le groupe suédois Countryside a proposé aux couples mariés de les rembourser si après un séjour chez eux ils divorçaient dans l’année.

Le groupe suède s’attaque au divorce

Dans l’année 2014, un mariage sur deux s’est terminé par un divorce en Suède. Les chiffres sont là : 47000 mariages, 24000 divorces. Pour y remédier, Countryside, un groupe suédois, a décidé de lancer une nouvelle garantie. Si après un séjour passé sur place, un couple marié divorce, alors le groupe le rembourseront. Anna Madsen, porte-parole du groupe, s’est confiée à l’AFP.« Les personnes seront plus nombreuses à comprendre à quel point c’est important de s’investir avant qu’il ne soit trop tard dans sa relation ». « Cela fait longtemps qu’on accueille des couples dans nos hôtels (…) et nous avons vu à quel point il peut être bénéfique de quitter la routine et se consacrer l’un à l’autre », a t-elle expliqué. Il est selon le groupe fort probable qu’en se retrouvant dans un cadre comme celui-là, les couples abandonnent l’idée de se séparer. Une idée assez belle, mais comment s’y prendre pour éviter les abus ?

La procédure de remboursement

La procédure est simple. Lors de la réservation, le couple marié devra indiquer un code. Et si « contre toute attente » ils divorcent tout de même dans l’année, il n’auront qu’à « envoyer le jugement et Countryside leur remboursera le séjour jusqu’à deux nuits. » Il faut également pour en bénéficier être « légalement marié ». Mais aussi, « séjourner dans la même chambre ». Cette offre a été lancée le 20 mars dernier. On ne sait combien de temps elle va durer, ni combien de codes ont pour l’instant été demandés. Mais Anna Madsen s’est amusée du fait que beaucoup ne croyaient pas en cette offre. La faute à son aspect insolite. « Pas mal de gens se sont manifestés et ont demandé si cette garantie existe pour de vrai », a t-elle expliqué.