fbpx
Buzz
Partager sur

Un soutien-gorge sauve une femme lors d’une partie de chasse

Un soutien-gorge sauve une femme lors d’une partie de chasse
Partager sur Facebook

Alors qu'elle se promenait en vélo, une femme a reçu un balle en pleine poitrine. Mais sa vie a été sauvée grâce à l'armature de son soutien-gorge.

Un soutien-gorge de sport relance le débat sur les dangers de la chasse en Allemagne. Non non, vous ne rêvez pas, un soutif ! Cette histoire a refait surface après qu’une femme ait vu sa vie sauvée après avoir reçu une balle perdue. Celle-ci ayant été stoppée par son soutien-gorge. La victime est une femme de 41 ans en vacances dans la région du North Rhine-Westphalia. Et le 2 août, alors qu’elle faisait un peu de sport à vélo avec son mari dans la ville de Gadebusch, au nord-est d’Hamburg, elle reçoit une balle perdue.

Une miraculée sauvée par son soutif

Mais le tir ne la tuera pas. Car s’était sans compter sur le soutif de cette femme qui a littéralement stoppé la balle. Une fois frappée, elle se retrouve au sol et en baissant les yeux, elle se rend compte qu’une balle l’a touchée. L’armature de son soutien-gorge ayant dévié le coup, elle est presque devenue une miraculée, la laissant juste avec une simple ecchymose. Son mari ayant vu le tireur présumé dans le champs s’est immédiatement approché pour lui indiquer son erreur.

La police a tenté de retrouver d’autres balles

La femme, blessée, a été emmenée à l’hôpital tandis que la police se déployait sur la scène de l’accident, accompagnée par des détecteurs de métaux et des chiens renifleurs dressés pour détecter des explosifs, afin de chercher d’autres débris de balle. En Allemagne, de nombreuses associations, comme la PETA, se sont élevées contre la chasse en générale, mais surtout sur les dangers que celle-ci représente. En effet, le débat sur les zones ouvertes ou non aux chasseurs est très strict outre Rhin. Et à chaque ouverture, le débat s’enflamme entre les pro-chasseurs et les anti-chasseurs. Pour le moment, le tireur est entendu par la police, celui-ci évoque probablement un accident.