fbpx
Buzz
Partager sur

SNCF : Un conducteur de train ivre oublie de s’arrêter en gare de Nevers

sncf-un-conducteur-de-train-ivre-oublie-de-sarreter-en-gare-de-nevers-photo-grande
Partager
Partager sur Facebook

Complètement ivre, le conducteur d’un train a loupé son arrêt en gare de Nevers. 200 passagers ont dû changer de train pour arriver à bon port

Le train n°5971 qui reliait, mercredi soir Paris à Clermont-Ferrand a rencontré un léger problème. Le conducteur, en état d’ivresse, ne contrôlait plus vraiment les commandes. Il a raté l’arrêt en gare de Nevers (Nièvre).

200 passagers ont dû descendre à la gare suivante de Saincaize pour des raisons de sécurité.

Le conducteur a bu l’équivalent d’une quinzaine de verres de vin

Selon un communiqué de la SNCF publié hier soir : « aussitôt l’arrêt manqué, le cadre SNCF de service a immédiatement prévenu les pompiers et la gendarmerie ».

Le conducteur est actuellement en garde à vue à la gendarmerie de Saint-Pierre-Le-Moûtier (Nièvre) pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Il avait dans le sang l’équivalent d’une quinzaine de verres de vin. C’est à dire, un taux d’alcoolémie atteignant les 3,34 grammes par litre de sang.

« Il s’agit d’une situation rarissime, grave et intolérable »

Le conducteur pourrait être radié. Le président de la SNCF a ouvert une enquête interne ainsi qu’une procédure disciplinaire.

Les 41 passagers qui devaient s’arrêter en gare de Nevers ont dû reprendre un autre TER. Les autres passagers, quant à eux, ont poursuivi leur voyage avec le train suivant en provenance de Paris.

Ils sont arrivés dans leurs gares respectives avec une heure de retard. La SNCF compte rembourser 25% du prix du billet aux passagers.

En attendant, les autorités cherchent à savoir si le conducteur avait bu avant ou pendant son service.