fbpx
Buzz
Partager sur

Sa femme le trompe, il la décapite et va au commissariat avec sa tête

Sa femme le trompe, il la décapite et va au commissariat avec sa tête

En Inde, un homme a pris sa femme en flagrant délit d'adultère pour la seconde fois. Bien que prévenue, elle ne s'attendait pas à ce qu'il la décapite.

Les faits d’une grande violence ont eu lieu en Inde cette semaine. Pour venger son honneur après avoir été trompé par sa femme, Narayan Singh a pensé qu’il fallait qu’il la décapite.

Il décapite sa femme pour la punir

Sarita, 28 ans, était mariée à Narayan Singh depuis de nombreuses années. Mais d’après les dires des villageois, ce n’était pas la première fois qu’elle le trompait. Une autre fois, son mari l’avait pris sur le fait. Il était très en colère, mais s’était contenté de dire qu’il fallait qu’elle arrête. Cependant, il avait rajouté cette menace : « Si tu recommences, tu risques de le regretter », l’avait-il prévenue. Cette semaine, Sarita s’est faite prendre en plein acte avec un autre homme dans le champs de son mari, fermier. Fou de rage, ce dernier est allé chercher une épée et a décapité Sarita. Il a ensuite traversé le village tout entier tenant la tête de sa femme par les cheveux et l’a déposée au commissariat, sous les yeux horrifiés des voisins. Narayan Singh est désormais en détention provisoire. Nul ne sait quel sera son sort, car on sait qu’en Inde, les crimes d’honneur sont très nombreux et jugés différemment d’en Occident.

Le Pakistan, un autre pays où les crimes d’honneurs sont encore très fréquents

A l’instar du Pakistan, ou très récemment le débat avait été relancé suite à la mort d’une starlette. Cette dernière posait de manière très sexy sur Instagram. Son frère l’avait tuée en l’étranglant. De nombreuses personnes avaient alors appelé à punir les crimes d’honneur. Très récemment, c’est Perveen Bibi qui a été condamnée pour le meurtre de sa fille au Pakistan. Zeenat Bibi avait épousé un homme non désiré par sa famille. L’adolescente de 16 ans s’était enfuie pour rejoindre la famille de son époux, mais sa mère l’a contactée pour lui dire que si elle revenait, personne ne lui ferait du mal. Il s’agissait d’un piège : elle a par la suite été brûlée vive au kérosène. La mère serait ensuite sortie hors de la maison, en clamant haut et fort qu’elle venait de sauver l’honneur de sa famille.