Buzz
Partager sur

Russie: des grenouilles mutantes découvertes dans un lac pollué !

Russie: des grenouilles mutantes découvertes dans un lac pollué !
Partager
Partager sur Facebook

Des chercheurs russes ont découvert des grenouilles mutantes dans un lac pollué. La peau des batraciens est transparente et laisse entrevoir leurs organes

Les mutants c’est cool quand on les voit dans X Men, mais si on les voyaient débarqué dans nos vies, on s’enfuirait en courant. Cependant, vous vous dîtes très certainement que ce genre de chose n’arrive que dans les fictions, et bien détrompez-vous. Des chercheurs russes de l’Institut des sciences naturelles de l’université Federal District de l’Oural ont découvert des grenouilles mutantes dans un lac pollué. Certes elles n’ont rien à voir avec les X Men, mais elles sont vraiment répugnantes!

Des grenouilles mutantes découvertes par des chercheurs

Des chercheurs russes ont découvert ces grenouilles mutantes dans un lac pollué de la ville de Krasnouralsk, dans la région de Tioumen en Sibérie occidentale. Comme vous pouvez le voir sur les photos, la peau des petits animaux est transparente à un tel point qu’elle laisse entrevoir leurs squelettes et leurs organes internes (désolé si vous étiez en train de manger). D’ailleurs, les scientifiques russes ont même pu voir les battements de leur cœur!

Au total, les chercheurs ont trouvé pas moins de 60 grenouilles mutantes dans le lac. En plus d’être à moitié invisibles, certaines d’entres elles dont dotées d’un doigt supplémentaire sur chaque membre ou possèdent des excroissances anormales sur leurs épaules.

Les grenouilles ont muté à cause de la pollution

Mais comment se fait-il que ces grenouilles aient muté? Selon les chercheurs, cette mutation serait due à la pollution de l’environnement. De plus, ils ont affirmé que c’était la première fois qu’ils ont été confrontés à un tel phénomène. « Les oeufs de grenouille n’ont pas de membrane propre pour se protéger d’un environnement pollué, » explique le Docteur Vladimir Vershinin, directeur du département zoologiques de l’université Federal District de l’Oural.

Actuellement, les scientifiques de l’université russe poursuivent leurs recherches. Ils espèrent pouvoir établir et vérifier les causes exactes de la mutations des grenouilles.