fbpx
Buzz
Partager sur

Rudolph « Blaze » Ingram: A 7 ans ce garçon à déjà plus d’abdos que vous !

Rudolph
Partager
Partager sur Facebook

Ce petit garçon du nom de Rudolph « Blaze » Ingram, est déjà surprenant du haut de ses 7 ans. Abdos, et accélération digne Usain Bolt il rend fou la toile !

Ce petit garçon de 7 ans ne cesse d’être relayé dans les médias, et sur les réseaux sociaux. Car il impressionne par sa musculature et ses capacités physiques hors du commun pour son âge. Rudolph Ingram, aussi surnommé « Blaze » il excelle dans de nombreuses disciplines grâce à sa bonne condition physique et à ses entraînements !

Un petit garçon surhumain !

En effet, ce petit garçon âgé de seulement 7 ans est déjà un véritable bodybuilder. Avec ses Abdos saillant et bras bombé il explose tous les niveaux en sprint et en foot US. Déjà très précoce, ce petit bébé n’a aucune limite et semble motivé par ses parents.

Et sur les réseaux sociaux il fait son effet depuis quelques temps. D’ailleurs même Lebron James commente ses photos et le conseil. Ce petit joueur des Tampa Ravens met à l’amende tous ses coéquipiers moins costauds que lui !

 »Je n’ai jamais rien vu de semblable. Il est tellement rapide. Vous le voyez quelque part, vous clignez des yeux et il est déjà en train de faire un sprint de l’autre côté du terrain. Sa vitesse et son mordant sont du jamais vu, un miracle de la nature. »

Même son père admire son bout de chou et explique qu’il fait le 100 mètre en 13,48 secondes. A force d’entrainement peut être qu’il sera le meilleur d’un des sports qu’il pratique dans quelques années.

Petit garçon dejà adulte

Depuis l’émergence des réseaux sociaux, les petits garçons aux talents incroyables sont de plus en plus présent sur Instagram, Facebook. Leurs parents lorsqu’ils décèlent un talent chez leur enfant veulent très vite le rendre connus et le médiatiser. Notamment en montrant ses exploits en vidéo.

D’ailleurs Rudolph Ingram n’est qu’un cas parmi d’autres. Souvent ils deviennent de petites mascottes sur les réseaux et crée le bonheur de leur parent. Qui vivent parfois leurs rêves par procuration, au travers de leurs enfants.

Ainsi, il ne semble pas bon de médiatiser sitôt son enfant. Mais les parents sont à la recherche de reconnaissance et d’argent. Et souvent ils utilisent leur progéniture sans s’en rendre compte.