fbpx
Buzz
Partager sur

Punition: à cause de ses mauvaises notes, il passe un mois sous une tente !

Punition: à cause de ses mauvaises notes, il passe un mois sous une tente !

Un ado de 16 ans a reçu une étrange punition parce qu'il ramenait de mauvaises notes. Il a passé un mois a dormir sous une tente dans le jardin

Qui n’a jamais été puni par ses parents à cause d’une, voir plusieurs, mauvaise note? Privé de sortie, de dessert, de téléphone portable, d’ordinateur, ce ne sont pas les punitions qui manquent! Mais certains parents aiment faire dans l’originalité. Un couple d’américain a condamné leur fils de 16 ans à dormir dans une tente plantée dans le jardin pendant un mois! Là vous devez vus dire que vos parents sont quand même hyper cool.

Une punition hors du commun

Angela et Jacob Boggus, les parents en question, sont originaire de Belen, une ville de l’état du Nouveau-Mexique situé entre l’Arizona et le Texas. Voyant que Adam, leur fils de 16 ans, ne faisait que de ramener de mauvaises notes, ils ont décidé de frapper fort. En effet, en guise de punition, ils ont contraint leur enfant à passé un mois entier dans une tente plantée au fond de leur jardin. Si vous trouvez que cette punition est sévère, ce n’est pas du tout l’avis des parents. D’après la chaîne KRQE, ces derniers ne voient pas où se situe le problème : « on ne fait rien de mal. On essaie simplement de faire comprendre des choses à notre enfant, » explique Angela Boggus.

Punition: à cause de ses mauvaises notes, il passe un mois sous une tente !

Mais la scolarité catastrophique de l’ado n’est pas la seule raison de cette sanction. Adam vole ses parents, ce qui bien évidemment énerve son père : « s’il ne comprend pas cela maintenant, cela va devenir le problème de tout le monde dans quelques années, pas seulement le nôtre! »

Autorisation d’entrer dans la maison

Mais comme l’explique NewsChannel10, les Boggus ne sont pas des monstres. Effectivement, Adam est autorisé à venir pendant la journée chercher de l’eau dans la maison, où il prend également ses repas. De plus, il a accès à la salle de bains et à sa chambre où il dort tous les soirs à 21 heures.

La situation du garçon de 16 a tellement ému les voisins qu’ils ont appelé le shérif du comté. En arrivant sur les lieux, ce dernier a constaté qu’aucun abus ni négligence parentale n’avaient été commis. Le shérif a donc décidé de laisser la punition s’exécuter jusqu’à son terme.