fbpx
Buzz
Partager sur

Popocyclette: la moto qui carbure au caca!

Popocyclette: la moto qui carbure au caca!
Partager
Partager sur Facebook

Pour limiter les frais de carburants, les japonais ont inventé la popocyclette, une moto qui carbure au caca

Depuis et bien avant la Cop 21, on ne cesse de nous rappeler qu’il faut préserver l’environnement. Les transports sont la plus grande cause du réchauffement climatique, mais avec notre mode de vie, on s’est habitué au confort que peuvent apporter les véhicules qui fonctionnent au diesel. Alors comment faire? Le Japon a la solution et elle s’appelle la « popocyclette ».

La popocyclette permet de luter contre le réchauffement climatique

Toto, le fabricant japonais de toilettes a présenté mercredi un modèle de moto révolutionnaire : la « popocyclette ». L’engin est un trois roues qui fonctionne grâce à une ressource inépuisable, le caca. L’objectif du constructeur est de sensibiliser la population aux problémes environnementaux et énergétiques. Kenji Fujita, le porte-parole de la compagnie créatrice de la moto à exprimé le point de vu de Toto : « nous espérons simplement avec ce prototype mettre en avant notre souci écologique à travers nos divers produits ».

Le caca utilisé n’est pas d’origine humaine

Si vous vous posiez la question, sachez que ce n’est pas conducteur qui fourni à la machine le carburant dont elle a besoin. Le porte parole a expliqué que « le biogaz utilisé par le véhicule provient de déjections animales et de boues d’épuration ». Si on ne le sait pas, il est vrai qu’on peut avoir des doutes. En effet, le selle sur laquelle doit s’asseoir le conducteur n’est autre qu’un siège de toilettes. Selon la firme Toto, le véhicule a une autonomie d’environ 300 km. Si vous comptiez faire un geste pour la planète et acheter ce véhicule vert, vous pouvez oublier. En effet, la moto qui n’est qu’un prototype ne sera jamais commercialisée. Kenji Fujita a déclaré : « nous espérons simplement avec ce prototype mettre en avant notre souci écologique à travers nos divers produits moins gourmands en eau, comme les toilettes ou les douches ».