fbpx
Buzz
Partager sur

Paranormal: une équipe d’enquêteurs pensent avoir vu un loup-garou !

Paranormal: une équipe d’enquêteurs pensent avoir vu un loup-garou !

Une équipe d’enquêteur, amateurs de phénomènes paranormaux, ont traqué le loup-garou de Hull. Suite à leur escapade, ils pensent avoir vu le monstre

Si vous ne croyez pas aux loups-garous, cette histoire va peut-être vous faire changer d’avis. En Angleterre, une équipe d’enquêteur s’est lancé à la poursuite de la créature. Après cette expédition, ils pensent avoir vu un animal mi-loup mi-homme.

Une équipe de chercheurs pense avoir vu un loup-garou

Le 21 mai 2016, dans la banlieu de Hull, en Grande-Bretagne, Charles Christian, l’ancien avocat reconverti en enquêteur du paranormal, et son équipe ont fait une découverte incroyable. En ce soir de plaine lune, ils auraient aperçu un loup-garou dans sa zone lugubre : les rives du canal de Barmston. Le lieu est bordé d’entrepôts, de terrains vagues et d’usines désaffectées. Pas très rassurant n’est-ce pas ? « J’ai vu deux yeux briller dans les broussailles, de l’autre côté du canal. Il est évident que c’était un gros animal et pas un chat. Il se déplaçait très bruyamment sans manifester de peur. Même quand j’ai braqué une lampe torche dans sa direction, il n’a pas déguerpi. On ne pouvait rien distinguer du corps à cause de l’épais feuillage. Quant aux yeux, ils étaient jaunes avec des reflets verts » témoigne l’ancien avocat.

Une autre hypothèse

Cependant, un simple témoignage ne suffit pas à prouver la présence d’un tel animal. En plus de cela, une autre hypothèse a été soulevée. Dans le comté du Yorkshire, il y a autant de moutons que d’habitants. Ces animaux ont souvent les yeux jaunes, comme la créature que l’équipe de Charles Christian pense avoir vu. Il se pourrait donc que le loup-garou qui a été aperçu soit en réalité un mouton.

De plus, la caméra de l’équipe n’a pas enregistré d’images correctes susceptibles de prouver la présence d’un loup-garou dans la ville de Hull.

Cependant, il semblerait que la bête ait laissé des traces de sa présence. Mike Covell, qui guidait l’expédition, est persuadé d’avoir vu des traces du passage de l’animal : « les buissons ont été écrasés et les plantes déracinées comme après le passage d’un tank. »

On vous l’accorde, le bilan de cette expédition n’est pas des plus convainquant, mais si vous voulez en savoir plus, il faudra attendre le 20 juin prochain. En effet, l’équipe à prévu de reprendre la chasse lors de la prochaine plaine lune.