fbpx
Buzz
Partager sur

Nudité: un bar se sert de femme nues comme plateaux à fruits

femme utilisée comme plateau à fruits

Un bar Australien a créé le scandale en se servant de femmes nues pour faire les plateaux de fruits de leurs soirées tropicales.

Un bar à Sydney a créé le scandale après avoir utilisé des femmes nues comme des plateaux de fruits. Le Cruise Bar, qui prend pour thème les soirées tropicales, a partagé des photos de femmes allongées, couvertes de fruits sur les réseaux sociaux. Sur leur message Facebook, le bar a écrit : « une nuit de dingue qui a fait kiffer le public. Plus de photos demain ». Mais le public n’était pas de leur avis et n’a pas considéré que la soirée était mythique dans les commentaires après avoir vu que des femmes nues avaient servi de plateau.

Happy launch of Cruise Bar… Hmm…

Une photo publiée par Valentina Stojanovska (@valentinastojx) le

Le thème de la soirée ne passe pas

Dans les commentaires, une certaine Jane Oakley a écrit sur la page: « Merci Cruise Bar pour avoir utilisé des femmes et avoir contribué à la vision dégoutante que le corps des femmes est juste un ustensile comme un autre. J’espère ne pas venir chez vous quand je cherche un endroit pour faire une soirée ». Ulrike ZImmerman, un autre utilisateur, annonce: « vous êtes tordus ? Servir de la nourriture sur le corps des femmes n’est pas seulement dégoutant, mais c’est aussi la promotion d’une idée qui considère les femmes comme des objets. C’est le 21ème siècle et ce n’est pas OK !  ».

Le bar tente de se défendre tant bien que mal

Pour sa défense, le bar a posté une autre photo où l’on montre, cette fois-ci, un homme en petite tenue, cherchant à démontrer qu’il n’y avait pas que des femmes à cette soirée, mais aussi des hommes. Mais pour les internautes, ça ne passe pas… Ceux-ci se sont empressés de répondre qu’ils n’étaient pas utilisés comme des objets… muets. Frites Nora écrit : « Ils ne sont pas couchés sur le dos, comme des morceaux de viande offerts au public et s’ils l’étaient, ce serait tout aussi dégoûtant. Ce n’est pas la nudité le problème, mais le fait de transformer un être humain en objet… pour les deux sexes, ce procédé est écoeurant ».