fbpx
Buzz
Partager sur

Une nouvelle espèce effrayante de requin-vipère aux dents acérées découverte à Taïwan !

Une nouvelle espèce effrayante de requin-vipère aux dents acérées découverte à Taïwan !
Partager
Partager sur Facebook

Une espèce qui rappelle le film de science-fiction « Alien » a été découverte au large de Taïwan. Ce requin-vipère a des mâchoires aux dents acérées.

Selon le journal Fox News, plusieurs pêcheurs auraient remonté ces espèces inconnues du grand public à la surface. Avec le corps d’un serpent et des dents acérés de requins, cet amphibien très rare a été trouvé au large de Taïwan. Cette espèce rappellerait les monstres dans le film de science-fiction « Alien ».

Le requin-vipère : une espèce terrifiante

Si vous n’étiez pas très rassuré à l’idée de vous baigner dans la mer vous n’allez pas être rassuré à la lecture de cet article. En effet, une espèce plutôt terrifiante a été découverte par des pêcheurs. Avec un corps allongé et une mâchoire aux dents acérés, ce requin-vipère va en faire frissonner plus d’un. Cette espèce serait aussi capable de pousser ses mâchoires acérées au-delà du contour de la tête.

Les chercheurs ont expliqué que « La caractéristique la plus évidente sont les dents en forme d’aiguilles. Comme des crocs de serpents qui est à l’origine de son nom de requin-vipère. » Cette espèce nagerait avec la mâchoire ouverte et engouffrerait ses proies comme les baleines. Mais ne vous inquiétez pas. D’après les chercheurs, ces bêtes sont extrêmement rares. En effet, peu d’espèces ont été repérées par les humains. Elles sont seulement repérables à 300m ou 400m de profondeur en pleine journée et 150m de profondeur la nuit.

Une nouvelle espèce effrayante de requin-vipère aux dents acérées découverte à Taïwan !

Une nouvelle espèce effrayante de requin-vipère aux dents acérées découverte à Taïwan !

Des photophores luminescents sur le ventre des requins-vipères

Cette espèce très rare possède des photophores luminescents sur le ventre. Malgré plusieurs études réalisées sur cette particularité, l’utilité de ces photophores luminescents reste un vrai mystère. Le premier-requin vipère a été découvert en 1986 sur l’île de Shikoku, au Japon. C’est Seiryo-Maru qui avait fait la découverte de cette bête. Son vrai nom scientifique est Trigonognathus kabeyai.

Source : 7sur7